Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

PÉNURIE DE CARTE GRISE ET PERMIS A L’OFFICE NATIONAL DES TRANSPORTS

Que fait le directeur Mamadou Koné ?

Dans nos parutions précédentes, nous avions annoncé que le directeur national des transports, Mamadou Koné, ne peut pas conduire à bon port, le bateau de la direction nationale des transports. Le temps commence à nous donner raison. Depuis quelques semaines, les usagers souffrent d’une pénurie de  carte grise et de permis de conduire. Le peu qui reste est devenu l’affaire des bosses qui ne lèvent pas leur main dessus.  Ils  gèrent leurs clients préférés, laissant dans la crise, les usagers qui n’ont  personne en soutien.

mamadou Kone directeur national transports

Cette crise est attribuable à la direction nationale des transports sous le contrôle de Mamadou Koné, devenu plus homme d’affaire que directeur. Ayant l’esprit plus orienté dans ce qu’il faut gagner, il n’est pas certainement en phase avec les réalités de son service. Cette pénurie est en tout état de cause, inadmissible dans un service où le besoin est souvent élevé. Certains usagers se posent la question, où va le Mali et que fait les travailleurs de l’ONT ?

Mais, ils doivent savoir que ceux-ci n’ont rien à se reprocher. Car, ils sont à l’ordre d’un directeur qui doit normalement leur permettre d’avoir un stock conséquent. Malheureusement, tel n’est pas le cas. C’est pour cette raison qu’ils font main basse sur le peu qui reste.

Et pourtant, ces cartes sont fabriquées chez nous à travers des grandes imprimeries de Bittar et Graphique industrie. Sauf si ce marché leur a été chipé ou si la direction n’est pas parvenue à honorer sa part de contrat. Ces faits saillants prouvent l’incapacité du directeur Koné de mettre de l’ordre dans les choses. Pis, pas plus tard que la semaine passée, des étudiants avaient pris d’assaut la porte de son département de tutelle pour réclamer une route où ils ne risquent pas leur vie. Car, les camions-bennes sont devenus fatals sur la route qui mène à l’université de Kabala.

A la direction de prendre toute sa responsabilité avant qu’il ne soit tard. Car, avec les étudiants, rien n’est à négliger. Même son de cloche pour le poste de Kati. Il serait inadmissible d’attendre des morts d’hommes pour chercher la solution. Au regard de ce qui se passe au poste de Kati, de graves accidents ne sont pas exclus. Si le directeur Koné ne prend pas ses responsabilités pour déguerpir rapidement ce poste, il serait responsable de tous les dégâts qui vont se passer.

Source: Le denonciateur

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct