Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Patrouilles mixtes: démarrage prévu à Gao le 15 août prochain

Les patrouilles mixtes prévues dans la cadre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger démarreront le 15 août prochain à Gao et progressivement. C’est l’une des principales conclusions qui ont sanctionné les travaux de la 10e session du Comité de suivi de l’Accord qui s’est tenue les 25 et 26 juillet 2016 au CICB. À l’issue des travaux, les parties ont convenu du démarrage des patrouilles mixtes avec un premier bataillon de 600 hommes déployés dans la région de Gao. Par ailleurs, la réunion de Bamako s’est aussi penchée sur la situation à Kidal, avec la mise en place d’une commission ad hoc.

groupe rebelle bandit touareg azawad mnla cma gatia plateforme armee patrouille mixte

Compte tenu de la situation sécuritaire précaire sur le terrain, le comité a insisté sur la nécessité de rendre opérationnelles les patrouilles mixtes sans condition. Les premières opérations de ces patrouilles mixtes devraient débuter par la région de Gao avec 600 hommes. Elles seront élargies, plus tard, aux régions de Tombouctou et Kidal. Toutefois, le président du comité de suivi de l’accord, l’algérien Ahmed BOUTACHE, s’est félicité du consensus trouvé entre les parties sur la date de démarrage des patrouilles mixtes.
Le président du Comité de suivi de l’accord a aussi salué les résultats obtenus par la commission ad hoc mise en place par les parties chargées de réfléchir sur l’opérationnalisation du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC) et des patrouilles mixtes.
De même, le comité de suivi s’est également félicité du fait que les parties se soient mises d’accord sur le principe d’un DDR intégré, accéléré par toutes les parties. La commission d’intégration devant préciser rapidement les critères d’application de cette mesure.
Pour son président, le comité a pris bonne note du consensus sur le fait que les patrouilles mixtes devraient commencer à Gao avec un bataillon de 600 hommes à partir du 15 août 2016. Aussi, progressivement suivra la mise en place d’autres bataillons à Tombouctou et Kidal. Toutefois, la commission ad hoc, qui a été chargée de réfléchir sur cette question, a aussi lancé un appel à la communauté internationale pour l’équipement et la prise en charge des bataillons de Tombouctou et de Kidal. Par ailleurs, le comité a noté avec satisfaction la disponibilité, à parti du 15 août 2016, de 8 sites pour accueillir les combattants.
Le comité a salué les actions concrètes réalisées par le Mali dans le cadre de la mise en place des autorités intérimaires. Notamment, le financement des actions de sensibilisation effectuées par la CMA et la plateforme. Il a encouragé les parties à convenir, dans les meilleurs délais, d’un calendrier consensuel, fixant des missions tripartites de concertinos et d’information, ainsi que la désignation et la nomination des personnes devant intégrer les autorités intérimaires.
De son côté, la Plateforme a tenu à préciser qu’il était impossible d’obtenir la paix tant que la question de Kidal ne sera pas judicieusement étudiée.

Par Abdoulaye OUATTARA

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct