Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Markacoungo : une centrale hybride PV/diesel inaugurée

Le village de Markacoungo dans la commune rurale de Zan Coulibaly, région de Dioila a servi de cadre ce samedi 11 septembre 2021, à la cérémonie d’inauguration de la centrale hybride PV/diesel de ladite localité. C’était sous la présidence du ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, Seydou Lamine Traoré en présence du Gouverneur de la région de Dioila et des autorités administratives et coutumières.  

Le ministre en charge des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, Seydou Lamine Traoré a procédé samedi, à l’inauguration de la centrale hybride PV/diesel du village de Markacoungo. La réalisation de ce projet s’inscrit dans le cadre de la volonté des plus hautes autorités du pays à relever le taux d’accès à l’énergie. Cela, grâce à un vaste programme d’implantation de centrales d’énergie solaire et de centrales hybrides, à travers le Partenariat Public-Privé.

Dans son allocution, le ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, Seydou Lamine Traoré a rappelé que la localité de Markacoungo, avait bénéficié d’un premier projet d’électrification qui a permis en 2010 de réaliser une centrale thermique diesel équipée de deux groupes électrogènes de 110 KVA et 65 KVA, et un réseau Basse Tension (BT) de 13,8 km. A ses dires, ces installations initiales ont été réalisées dans le cadre du Partenariat Public-Privé (PPP) entre l’Agence Malienne pour le Développement de l’Énergie Domestique et de l’Électrification Rurale (AMADER) et le KASSOGUE et NIAKATE Électricité Mali (K&NEM) qui en est l’exploitant.

L’objectif final recherché par le Gouvernement à travers ce projet est, selon lui, d’uniformiser les tarifs d’électricité entre le milieu rural et le milieu urbain dont les études se poursuivent. « Je voudrais vous rappeler que la réussite de ce projet dépend beaucoup de l’intérêt et du soin que vous, populations bénéficiaires, y apporterez. A cet effet, j’invite les clients au règlement régulier des factures de consommation pour garantir la continuité du service qui leur sont offert », a laissé entendre le premier responsable du Département des Mines, de l’Énergie et de l’Eau.

Il a, au nom du Gouvernement, lancé un appel à tous les partenaires du Mali à redoubler encore d’efforts afin d’aider ce pays dans la mise en œuvre de sa politique d’accès des populations rurales aux services énergétiques modernes. Aussi, il a réitéré la reconnaissance et la gratitude du Gouvernement du Mali à ses partenaires, notamment la Banque Mondiale qui, selon lui, a toujours été aux côtés du Mali.

Notons que ce projet de Markacoungo, soutenu par la Banque mondiale, a coûté 552 397 673 de FCFA. Il permettra de renforcer considérablement le système d’électrification du village à travers la construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 260 kWc, l’installation de deux groupes électrogènes de 160 kVA chacun, un parc de batteries de stockage d’une capacité de 795,84 kWh, l’extension du réseau moyenne tension (MT) de 3,3 km ainsi que l’extension du réseau basse tension.

Ibrahim Djitteye

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct