Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mairie du District de Bamako : lumière sur le budget de l’année 2019

Le lundi 22 octobre 2018 s’est ouverte la session budgétaire de la Mairie du District de Bamako en présence des membres du conseil et des honorables députés, c’était sous la présidence du Maire du District Adama SANGARÉ.

 

Après l’examen des mandats par le Secrétaire Général, M. le Maire du District a vivement salué la présence et l’engament sans faille de ses collègues Conseillers pour l’accomplissement des tâches quotidien. Aussitôt, il a mis l’accent sur le montant du budget de l’année 2019 de la Mairie du District. Selon lui, le budget de fonctionnement s’élève à 44 927 494 032 FCFA avec un investissement de 14 640 629 072 FCFA, ce qui fait un montant total de 59 568 12 104 FCFA. ‘’Cette répartition marque la volonté du conseil du District de rehausser la part de l’investissement dans le budget 2019. Un volontarisme souciant de la création de richesse et d’emploi pour les jeunes’’ dira-t-il.

 

L’insalubrité et la faible mobilisation de recettes (11 millions sur une prévision de 12 milliards en 2018) étant des problèmes gangrenant la ville de Bamako aujourd’hui, le Maire a exhorté les membres du conseil à plus de sensibilisation sur ces questions auprès de la société civile pour le paiement des TDRL. ” Toute personne a droit à un environnement sain. La protection, la défense de l’environnement et la promotion de la qualité de la vie sont des devoirs pour tous les citoyens’’, a-t-il dit. Et de poursuivre en disant que c’est la raison pour laquelle l’État a soutenu la Mairie du District en signant un contrat avec l’Ozone Mali.

 

Pour finir le Maire Adama SANGARÉ a attiré l’attention de ses collègues sur les difficultés auxquelles la Mairie du District est confrontée à savoir : la faiblesse des capacités opérationnelles du District et de ses moyens limités pour élaborer son plan de développement et l’exécuter; la timidité du transfert des compétences et des ressources qui ne lui permet pas d’assurer la gestion de la continuité du service public transféré, tel que l’assainissement ; le manque et la faiblesse de ressources humaines en qualité et en quantité; ainsi que la faiblesse et la lourdeur des dispositifs de financement. Le Maire a vivement remercier les partenaires comme le Fonds Mondial, la BOAD etc… pour la confiance et l’accompagnent incommensurablement dans l’accomplissement de ses missions.

 

Pour conclure il a affirmé l’urgence d’imaginer de nouvelles stratégies de mobilisation des ressources financières de la Mairie tout en sollicitant la collaboration appuyée de la Nouvelle Technologie Africaine (NTA) dans le recouvrement de certains des impôts et taxes dès janvier 2019.

 

Dognoume DIARRA 

 

Source: Le Confident

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct