Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lutte contre la Covid-19 : Notre pays expérimente des vaccins

Le ministère de la Santé et du Développement social rassure nos compatriotes que les vaccins de l’essai solidarité (STV) anti-Covid-19 ont été réceptionnés, dimanche dernier, pour des fins de recherche. L’information a été donnée lors d’un point de presse animé, mardi, par le directeur général de l’Institut national de santé publique (INSP), Pr Samba Sow, au département en charge de la Santé. Il avait à ses côtés le directeur national de la santé et de l’hygiène publique, Cheick Amadou Tidiane Traoré, des membres de l’équipe chargée d’étudier ces vaccins candidats contre la Covid-19.

 

Le conférencier a expliqué que cet essai permettrait d’aider à détecter les vaccins qui pourraient protéger notre population et des millions de personnes dans le monde contre la Covid-19. Il ajoutera que l’essai est libre et volontaire.
Il faut être âgé d’au moins 16 ans, ne pas avoir été antérieurement vacciné contre cette pandémie et vivre dans une Région où, le taux de contamination au coronavirus est élevé.

«Pour qu’on puisse bien préparer cette vaccination, il serait mieux que nous participions en tant qu’Africains au développement de ces vaccins», a lancé Pr Samba Sow. Aujourd’hui, a indiqué l’ancien ministre de la Santé, l’Afrique représente 0,1% à la fabrication des vaccins. C’est pourquoi, elle a l’un des taux de couverture vaccinale les plus bas dans le monde.

Pour le directeur général de l’INSP, notre continent ne doit plus attendre que les autres cherchent et trouvent pour lui en donner. C’est pour promouvoir ce besoin d’aller à la recherche scientifique, a-t-il déclaré, que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décidé d’ouvrir ces protocoles internationaux de recherche à tous les pays. «Malgré des critères de choix rigoureux, notre pays a été sélectionné.

On est passé par toutes les autorités de réglementation au plan national et international pour avoir les autorisations afin d’être retenu comme site d’essai», a fait remarquer le patron de l’INSP.
Le conférencier précisera que ces vaccins de l’essai solidarité ont subi la phase préclinique et clinique.

Cette dernière, a-t-il rappelé, a eu lieu dans notre pays en 2014 lors de la crise sanitaire liée à Ebola. Il a fait savoir que ces vaccins candidats sont à la troisième phase qui vise à déterminer leur efficacité et la faisabilité à grande échelle sur le terrain.

Après cette étape, a dit le Pr Sow, c’est l’autorisation de mise du vaccin sur le marché. Celui qui est aussi le principal instigateur de l’essai solidarité dans notre pays a affirmé que si nous bénéficions des vertus de certains vaccins ou médicaments, c’est parce que des volontaires d’autres communautés ont accepté de se soumettre aux essais de recherche. Il faut que nous acceptions d’être aussi des volontaires pour assurer un avenir davantage sain à l’humanité, a-t-il martelé.

Selon le directeur général de l’INSP, la fabrication du vaccin dans un pays permettra à cet État d’avoir ce vaccin à un coût réduit, de le rendre accessible et disponible dans tout le pays. C’est dans cette dynamique, a justifié le chercheur, que l’OMS a décidé que tous les pays ayant les capacités participent à l’essai pour permettre une augmentation du nombre de vaccins efficaces disponibles sur le marché mondial à un prix accessible.

«Aujourd’hui, on a plus de 80 vaccins candidats. Très peu de pays africains participent à ces recherches», a-t-il regretté, avant d’annoncer que le Sénégal, le Maroc, l’Afrique du Sud sont en très bonne position pour fabriquer dans quelques mois le vaccin Covid-19 en Afrique.

Le conférencier a aussi précisé qu’à peu près trois vaccins de l’essai solidarité ont été reçus et que les protocoles sont confidentiels. Il ajoutera que ces molécules ressemblent aux vaccins déjà disponibles.
Dans cet essai, a indiqué le Pr Sow, il y a des vaccins à une dose et deux doses. Certains sont injectables et d’autres seront utilisés par voie nasale.

Mohamed D. DIAWARA

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct