Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Guinée équatoriale : le président Obiang Nguema Mbassogo rempile pour un nouveau mandat de sept ans

Selon les résultats de la Commission électorale de Guinée équatoriale, le PDGE du président Obiang Nguéma a comptabilisé 405 910 sur un total de 427 661 électeurs, lors du scrutin présidentiel du samedi dernier. Le chef d’Etat est en fonction depuis 43 ans.

 

Le président de la Guinée équatoriale, Théodoro Obiang Nguema Mbassogo (photo) a été réélu pour un nouveau mandat à la tête de son pays. Les résultats des élections présidentielles organisées samedi 26 novembre ont donné victoire au chef d’Etat, avec 94,9 % des suffrages exprimés, selon les chiffres de la Commission électorale.

« La Commission électorale nationale proclame le candidat Obiang Nguema Mbasogo, président de Guinée équatoriale pour les 7 prochaines années », a annoncé Faustino Ndong Esono Eyang, président de la Commission électorale. Selon l’institution, le taux de participation à l’élection s’est établi à 98 %.

A la tête du Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE) qui s’est entouré d’une coalition de 15 partis, Théodoro Obiang s’apprête donc à battre le record de 50 années à la tête d’un pays qu’il dirige déjà depuis plus de 43 ans. Bien que l’opposition ait dénoncé des « fraudes massives » avant le scrutin, il faut souligner que la coalition gouvernementale a également remporté plusieurs victoires lors des élections locales et parlementaires qui se déroulaient au même moment. Les 100 sièges de députés et les 55 de sénateurs qui étaient en jeu lors des élections parlementaires ont ainsi été raflés par le PDGE et ses alliés, tandis que 588 sièges ont été raflés par la coalition lors des municipales.

Ces élections interviennent après un bilan socio-économique peu reluisant pour le pouvoir en place. Bien que la découverte d’importantes réserves de pétrole dans les années 1990 a permis à la Guinée équatoriale de devenir le troisième producteur de pétrole d’Afrique subsaharienne après le Nigeria et l’Angola, la situation macroéconomique et budgétaire du pays s’est détériorée depuis la fin du dernier super cycle des matières premières de 2014, avec une croissance négative moyenne du PIB de 2015 à 2021.

Bien que les conditions se soient améliorées au premier semestre de l’année 2022, la situation sociale reste une inquiétude pour de nombreuses institutions internationales, déjà que les données récentes sur le taux national de pauvreté restent indisponibles.

« Sans aucun doute, nous avons mené une grande campagne, démontrant par des faits que le PDGE est la garantie pour le présent et l’avenir de la Guinée équatoriale », a indiqué sur twitter Teodoro Obiang Nguema Mangue, fils du chef de l’Etat et vice-président du pays.

Source : Agence Ecofin

Leave a Reply

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct