Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Faits divers : Retour en force des voleurs de véhicules

Après un moment de léthargie consécutif aux opérations policières, les réseaux de voleurs d’engins à quatre roues sont sur le point de renaître. Heureusement que la police veille toujours.

 

Les vols de véhicules à quatre roues avaient quasi disparu du registre des commissariats de police de la capitale et ses environs. Cela était dû aux conséquences directes des opérations policières qui ciblaient les grands bandits spécialisés dans le vol et la vente de voitures, tous types confondus.

Bizarrement, il a fallu que les limiers orientent leurs efforts vers les auteurs d’autres infractions pour que les vols de voitures ressurgissent en force à Bamako et ses environs. Mais, les inquiétudes sont moindres, car nos amis policiers veillent de jour comme de nuit. Ceux du commissariat du 5è arrondissement que dirige le commissaire divisionnaire, Ousmane Diallo, ont récemment démantelé un réseau de voleurs de voitures qui sévissaient à Bamako et dans la ville garnison de Kati.

SK, AK, BC, MF et A.Ka formaient cette bande. Le plus jeune du groupe est dans la vingtaine d’années, alors que le plus âgé est un quadragénaire. Ces spécialistes du vol de voitures étaient tous, sauf des novices dans ce qu’ils faisaient. Ils étaient tellement bien organisés au point qu’ils parvenaient à écouler facilement leurs butins hors de l’endroit où ils ont commis le vol. Plus précisément, ils envoyaient leurs butins vers d’autres localités pour les y vendre.

Ces malfrats préféraient par dessus tout, les véhicules 4×4 de type Toyota-Pick-up et les Mercédès 190. Lorsqu’ils volaient à Bamako ou à Kati, le butin roulant était directement et discrètement acheminé à Kayes pour y être vendu. Cela se faisait généralement sans grandes difficultés ; surtout que le réseau avait ses ramifications dans le cité des Rails.
« Chaque chose a une fin », dit-on. Le glas a sonné pour la bande des cinq, la semaine dernière à la suite de la plainte de X qui venait de se faire voler sa voiture dans des conditions rocambolesques.

Le plaignant s’est présenté aux policiers du commissariat, le 20 juin dernier. Dans sa déclaration de vol, il donne tous les détails sur son véhicule Toyota « Hilux ». D’après ses explications, les voleurs se sont emparés de son bien roulant immatriculé AT 2895, devant son propre domicile à Lafiabougou, en Commune IV du District de Bamako.

Aux limiers, le pauvre a fait part de tout son étonnement à cause du fait que sa Toyota était équipée d’un dispositif GPS. Ce détail n’est pas passé inaperçu chez les enquêteurs, car c’est ce qui leur permettra de localiser et retrouver l’engin volé.

Ainsi, les éléments de la Brigade de recherches disposaient du maximum d’informations sur la voiture volée. Il ne leur restait plus qu’à se mettre à la tâche pour traquer, coincer et interpeller les voleurs. Nanti de tous ces renseignements, le capitaine de police Foussény Tangara alias « Japon » a réuni certains de ses éléments, les plus aguerris, pour chasser les présumés auteurs du vol.

Ainsi en professionnels, ils ont exploité le système GPS, installé sur le véhicule volé, afin de le localiser. Cela a été fait sans difficulté, car la voiture a été localisée dans les confins du village de Yélékébougou, à 7 kilomètres de Kati. Là, l’équipe des policiers enquêteurs n’avait plus qu’à saisir l’engin que conduisait un inconnu. Avec l’aide des gendarmes de la localité, la saisie du véhicule s’est bien déroulée. Quant au chauffeur, il a été directement mis à la disposition des pandores sur place.

Sommairement interrogé, le conducteur du véhicule a été identifié comme un certain SK. Les premières investigations effectuées ont permis de comprendre que l’engin lui avait été remis par AK pour finir dans les mains de A.Ka qui devait l’écouler sur le marché kayesien.

Avec l’interpellation du conducteur, la voie était désormais ouverte pour mettre la main sur les autres membres du groupe. Les enquêteurs ont mis les alentours de Kati sens dessus-dessous pour retrouver les autres éléments qui composaient la bande. Certains ont été interpellés au poste de péage et de la ville garnison, notamment BC.

Coincé durant son audition, ce dernier a lâché le nom d’un autre complice qui sera rapidement interpellé à Bamako-coura à son tour en plein centre de Bamako. Ainsi, tous les éléments de la bande qui étaient dispersés entre Bamako et Kayes ont été arrêtés.

Pour que cette opération soit un véritable succès, la collaboration de la police de Kayes a été importante, particulièrement celle du 1er arrondissement de la cité des Rails. Les interrogatoires ont permis aux policiers de découvrir que les malfrats avaient volé au total cinq véhicules, tous mis à la disposition du commissaire Diallo du 5e arrondissement du District de Bamako.
à l’heure du bilan final, les limiers ont dénombré 4 Toyota Pick-up et une Mercedes 190. Les malfrats ont tous été déférés devant le procureur de la République près du Tribunal de grande instance de la Commune IV du District de Bamako.

Yaya DIAKITÉ

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct