Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

EN PRISON EN MAURITANIE SUITE À UNE ERREUR JUDICIAIRE DEPUIS 2012 : La réouverture du procès de Yaya Cissé au cœur des échanges

Le samedi 21 janvier 2023, s’est tenue une conférence de presse dans l’enceinte du restaurant Sisseba, non loin de la rue de l’artiste musicien Tiken Jah Fakoly. C’était en présence de : M. Aguibou Bouaré, Président de la commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) ; M. Elhadj Tassy Diallo, Président d’honneur du conseil de base en Mauritanie ; M. Mamadou Banne KANE, secrétaire exécutif du Haut conseil des Maliens de l’extérieur ; Maitre Cheick Oumar KONARE, avocat de Yaya Cissé ainsi que les membres de la famille, des amis et des militants de la justice. L’occasion a été mise à profit, pour inviter les plus hautes autorités à s’investir pour l’obtention de la réouverture du procès de Yaya Cissé. 

Pour éclairer la lanterne des journalistes sur la question, M. Elhadj Tassy Diallo, Président d’honneur du conseil de base de la Mauritanie et M. Mamadou Banne KANE, secrétaire exécutif du Haut conseil des Maliens de l’extérieur ont respectivement pris la parole. Selon eux, Yaya Cissé est en privation de sa liberté depuis 2012 suite à une erreur judiciaire. ‘’Notre compatriote est accusé d’avoir pris part physiquement à l’assassinat d’un citoyen Mauritanien, pourtant, il était à Bamako au moment des faits. D’ailleurs, toutes les preuves sont disponibles pour confirmer cela. Il s’agit notamment des références de son billet d’avion, de son relever téléphonique fournie par l’opérateur téléphonique (Orange Mali), des personnalités politiques qu’il a rencontré ici à Bamako, dont : Pr. Dioncounda Traoré, Président de la République par intérim, feu Dr. Timoré Tioulenta, ancien ministre de l’Education National. Il y a également sa famille, ses collègues et des amis dont certains ont parlé sous serment devant un notaire’’, ont-ils mentionné. Et d’ajouter que des preuves supplémentaires et réfutables confirmant l’innocence de M. Yaya Cissé viennent d’être obtenues.

En effet, la preuve supplémentaire disponible et qui n’est pas la moindre est la suivante: Pour conduire notre compatriote en prison, un document attestant que le cachet de la police des frontières Mauritanienne et Malienne sur son passeport étaient faux avait été délivré par une Commissaire de Police Spéciale du nom de Madame Fatimetou Mohamed Sidi.

Pourtant, suite à des démarches de la part de notre avocat, M. Elemine Ould Ahmed Salem, auprès de cette dernière, elle a été plus que clair. En effet, après avoir parcouru le document, elle dira qu’il s’agit d’un faux et usages de faux, pour des raisons suivantes : La signature sur le document, n’est pas la sienne ; Elle n’était pas Commissaire de Police au moment des faits et ne travaillait même pas à l’aéroport ; Les Commissariats de Police ne disposaient d’aucune machine qui imprimait les documents en arabes, c’était uniquement en Français. Pourtant, ledit document était imprimé en arabe. Mieux encore, Madame Fatimetou Mohamed Sidi qui est actuellement Commissaire de Police au Commissariat d’El Mina à Nouakchott fera savoir qu’il y a des traces de falsifications sur le document et que cela ne l’engage en rien. D’où l’urgence selon les intervenants de faire face à l’affaire de Yaya Cissé avec plus de sérénité.

Selon l’avocat de Yaya, Me Cheick Oumar KONARE, son client qui était à Bamako au moment des faits n’a été cité dans cette affaire de meurtre que 2 années après les faits. ‘’Aussi, c’est plus de 20 jours de tortures qu’il aurait subie en garde à vue. Avant d’être obligé de signer un aveu écrit en arabe et dont il ignorait le contenu et qui vient d’être démenti par la Commissaire de Police Madame Fatimetou Mohamed Sidi qui était censé être l’auteur’’, a-t-il laissé entendre. Et de poursuivre en indiquant qu’il s’agit belle et bien d’une erreur judiciaire.

Pour sa part, le Président de la CNDH, M. Aguibou Bouaré, qui a eu à parcourir plus de 1300Km de Nouakchott à Bir-Mogrein, dira que l’analyse des faits et des documents disponibles, confirment que Yaya Cissé est effectivement victime d’erreur judiciaire.

Au nom de la famille de Yaya Cissé, Dr Konaké a adressé des messages de remerciements à tous ceux qui, de loin ou de près ont contribué et continue de contribuer pour le rétablissement de la justice et la liberté pour Yaya CISSE, avec une mention bien spéciale pour Ramata Sissoko Cissé.

 

A titre de rappel, Yaya Cissé était un homme actif et très engagé pour sa communauté. Raison pour laquelle, il a fondé l’association ‘’Yèrèko’’ qui avait pour but d’aider et d’orienter les maliens résidant en Mauritanie. De par sa maitrise du terrain et de par son savoir-faire, il a réussi à donner le sourire à plusieurs maliens qui ont eu des soucis avec les autorités Mauritaniennes. Enfin bref, M. Cissé était prêt à tout pour servir le Mali à partir de la Mauritanie. Toute chose qui lui a valu de recevoir des personnalités comme l’ex Président feu Amadou Toumani Touré et feu Ibrahim EN PRISON EN MAURITANIE SUITE À UNE ERREUR JUDICAIRE DEPUIS 2012 : La réouverture du procès de Yaya Cissé au cœur d’une conférence de presse

Le samedi 21 janvier 2023, s’est tenu une conférence de presse dans l’enceinte du restaurant Sisseba, non loin de la rue de l’artiste musicien Tiken Jah Fakoly. C’était en présences de : M. Aguibou Bouaré, Président de la commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) ; M. Elhadj Tassy Diallo, Président d’honneur du conseil de base en Mauritanie ; M. Mamadou Banne KANE, secrétaire exécutif du Haut conseil des Maliens de l’extérieur ; Maitre Cheick Oumar KONARE, avocat de Yaya Cissé ainsi que les membres de la famille, des amis et des militants de la justice. L’occasion a été mise à profit, pour inviter les plus hautes autorités à s’investir pour l’obtention de la réouverture du procès de Yaya Cissé.

Pour éclairer la lanterne des journalistes sur la question, M. Elhadj Tassy Diallo, Président d’honneur du conseil de base de la Mauritanie et M. Mamadou Banne KANE, secrétaire exécutif du Haut conseil des Maliens de l’extérieur ont respectivement pris la parole. Selon eux, Yaya Cissé est en privation de sa liberté depuis 2012 suite à une erreur judiciaire. ‘’Notre compatriote est accusé d’avoir pris part physiquement à l’assassinat d’un citoyen Mauritanien, pourtant, il était à Bamako au moment des faits. D’ailleurs, toutes les preuves sont disponibles pour confirmer cela. Il s’agit notamment des références de son billet d’avion, de son relever téléphonique fournie par l’opérateur téléphonique (Orange Mali), des personnalités politiques qu’il a rencontré ici à Bamako, dont : Pr. Dioncounda Traoré, Président de la République par intérim, feu Dr. Timoré Tioulenta, ancien ministre de l’Education National. Il y a également sa famille, ses collègues et des amis dont certains ont parlé sous serment devant un notaire’’, ont-ils mentionnés. Et d’ajouter que des preuves supplémentaires et réfutables confirmant l’innocence de M. Yaya Cissé viennent d’être obtenus.

En effet, la preuve supplémentaire disponible et qui n’est pas la moindre est le suivant : Pour conduire notre compatriote en prison, un document attestant que le cachet de la police des frontières Mauritanienne et Malienne sur son passeport étaient fausses avait été délivrée par une Commissaire de Police Spéciale du nom de Madame Fatimetou Mohamed Sidi.

Pourtant, suite à des démarches de la part de notre avocat, M. Elemine Ould Ahmed Salem, auprès de cette dernière, elle a été plus que clair. En effet, après avoir parcouru le document, elle dira qu’il s’agit d’un faux et usages de faux, pour des raisons suivantes : La signature sur le document, n’est pas la sienne ; Elle n’était pas Commissaire de Police au moment des faits et ne travaillais même pas à l’aéroport ; Les Commissariats de Police ne disposaient d’aucune machine qui imprimait les documents en arabes, c’était uniquement en Français. Pourtant, ledit document était imprimé en arabe. Mieux encore, Madame Fatimetou Mohamed Sidi qui est actuellement Commissaire de Police au Commissariat d’El Mina à Nouakchott fera savoir qu’il y a des traces de falsifications sur le document et que cela ne l’engage en rien. D’où l’urgence selon les intervenants de faire face à l’affaire de Yaya Cissé avec plus de sérénité.

Selon l’avocat de Yaya, Maitre Cheick Oumar KONARE, son client qui était à Bamako au moment des faits n’a été cité dans cette affaire de meurtre que 2 années après les faits. ‘’Aussi, c’est plus de 20 jours de tortures qu’il aurait subi en garde à vue. Avant d’être obligé de signer un aveu écrit en arabe et dont il ignorait le contenu et qui vient d’être démenti par la Commissaire de Police Madame Fatimetou Mohamed Sidi qui était censé être l’auteur’’, a-t-il laissé entendre. Et de poursuivre en indiquant qu’il s’agit belle et bien d’une erreur judiciaire.

 

Pour sa part, le Président de la CNDH, M. Aguibou Bouaré, qui a eu à parcourir plus de 1300 Km de Nouakchott à Bir-Mogrein, dira que l’analyse des faits et des documents disponibles, confirment que Yaya Cissé est effectivement victime d’erreur judiciaire.

Au nom de la famille de Yaya Cissé, Dr Konaké a adressé des messages de remerciements à tous ceux qui, de loin ou de près ont contribué et continue de contribuer pour le rétablissement de la justice et la liberté pour Yaya CISSE, avec une mention bien spéciale pour Ramata Sissoko Cissé.

 

A titre de rappel, Yaya Cissé était un homme actif et très engagé pour sa communauté. Raison pour laquelle, il a fondé l’association ‘’Yèrèko’’ qui avait pour but d’aider et d’orienter les maliens résidant en Mauritanie. De par sa maîtrise du terrain et de par son savoir-faire, il a réussi à donner le sourire à plusieurs maliens qui ont eu des soucis avec les autorités Mauritaniennes. Enfin M. Cissé était prêt à tout pour servir le Mali à partir de la Mauritanie. Toute chose qui lui a valu de recevoir des personnalités comme l’ex Président feu Amadou Toumani Touré et feu Ibrahim Boubacar Keita, de passage en Mauritanie.

 

La rédaction

Source : La Sirène

Leave a Reply

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct