Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Campagne nationale de vaccination du cheptel : IBK donne le coup d’envoi à Sikasso

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a respecté hier la tradition en donnant le premier coup de seringue de la campagne nationale de vaccination du cheptel 2017-2018. A cette occasion,  plus 55 millions d’animaux et de volailles seront vaccinés sur toute l’étendue du territoire national contre les maladies animales majeures.

ibrahim boubacar keita president malien campagne vaccination animaux vache

Après Marakakoungo, Samako et Kati Drale, c’est la commune urbaine de Sikasso, à travers Bougoula Hameau, d’abriter hier la  cérémonie du lancement de la campagne nationale de vaccination du cheptel 2017-2018. Elle a enregistré en plus du président de la République, la présence du ministre de l’Elevage et de la Pêche, Ly Taher Dravé, des présidents des institutions et des membres du gouvernement. L’objectif est de pouvoir contrôler les maladies animales majeures dont certaines sont transmissibles à l’homme.

La campagne de vaccination du cheptel, qui est une manifestation de la volonté politique des autorités à développer le sous-secteur d’élevage, touchera  55, 182 millions de têtes d’animaux et de volailles sur l’ensemble du territoire national contre 30 187 0003 têtes la précédente campagne. Ces animaux seront vaccinés  contre les maladies animales telles que  la péripneumonie contagieuse bovine, la peste des petits ruminants, la maladie de nexcastles, les pasteurelloses bovine, ovine et caprine, la fièvre de la vallée de rift, …

Le ministre de l’Elevage et de la Pêche, a rappelé à l’occasion l’importance du sous-secteur de l’élevage dans l’économie nationale qui contribue à  hauteur de 15% du PIB.  Malgré cette place qu’il occupe, l’élevage au Mali est confronté aux défis de mobilité, de cohabitation entre éleveurs et agriculteurs, le manque du personnel dans les services.

Au nom des éleveurs de la 3e région, Aboubacrine Kelly a salué les efforts consentis par le gouvernement dans le domaine de l’élevage. Cependant, il a sollicité  l’appui du gouvernement pour l’installation des unités de transformation du lait et de conservation des œufs. Il a aussi invité les autorités à trouver une solution idoine au problème de vol de bétails et les conflits entre éleveurs et agriculteurs.

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a remis au ministère de l’Elevage et de la Pêche pour la réussite de cette campagne trois véhicules, 47 motos, des doses de vaccins et autres équipements indispensables. IBK a donné l’assurance de tout mettre en œuvre pour soutenir le sous-secteur de l’élevage.

Après avoir lancé la campagne nationale de vaccination du cheptel, IBK a inauguré la nouvelle station d’adduction d’eau potable à Missirikoro à 8 km de la ville de Sikasso. Cette réalisation du ministère de l’Energie et de l’Eau s’inscrit dans le cadre du Programme présidentiel d’urgence social (PPUS). Il a en fin de journée rencontré les forces vives de la région de Sikasso pour mieux comprendre les préoccupations locales.

Youssouf Coulibaly, envoyé spécial

Par L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct