Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Allocution de M. Xi Jinping Président de la République populaire de Chine au 14e Sommet des BRICS

BÂTIR UN PARTENARIAT DE HAUTE QUALITÉ ET ENTAMER UNE NOUVELLE MARCHE DE LA COOPÉRATION DES BRICS

23 juin 2022

Chers Collègues,

Aujourd’hui, le monde traverse des changements plus rapides jamais vus depuis un siècle. L’épidémie de COVID-19 continue de se propager, l’humanité fait face à des défis inédits, et le développement mondial est entré dans une nouvelle phase d’instabilité et de transformation.

Comme le disent souvent les Chinois, « L’or véritable est à l’épreuve du feu ». Depuis 16 ans, le navire géant des BRICS a avancé vaillamment contre vagues et tempêtes violentes et frayé la voie prometteuse du soutien mutuel et de la coopération gagnant-gagnant. À la croisée des chemins de l’histoire, nous devons à la fois passer en revue le chemin parcouru pour nous rappeler l’engagement initial des BRICS, et nous tourner vers l’avenir pour construire un partenariat de haute qualité plus global, plus étroit, plus pragmatique et plus inclusif, et entamer une nouvelle marche de la coopération des BRICS.

Premièrement, nous devons poursuivre les efforts solidaires et préserver la paix et la tranquillité dans le monde. L’ombre de la mentalité de la guerre froide et de la politique du plus fort plane encore sur le monde entier et les menaces sécuritaires traditionnelles et non traditionnelles surgissent les unes après les autres. Certains pays cherchent à élargir les alliances militaires pour s’assurer la sécurité absolue, à créer la confrontation des blocs en forçant les autres pays à prendre parti, et à prétendre à la suprématie au détriment des droits et intérêts des autres pays. Si nous laissons ces tendances dangereuses se poursuivre, le monde pâtira de plus de turbulences et d’insécurité.

Les pays des BRICS doivent se soutenir mutuellement sur les questions touchant à leurs intérêts vitaux, poursuivre le véritable multilatéralisme, défendre la justice, l’équité et la solidarité et rejeter l’hégémonie, l’intimidation et la division. Cette année, nous avons tenu la Réunion des Ministres des Affaires étrangères et la Réunion des Représentants de haut niveau pour la Sécurité nationale, approfondi la coopération dans les domaines de la lutte anti-terroriste, de la cybersécurité et autres, renforcé la coordination au sein des Nations Unies et dans d’autres enceintes multilatérales, et porté la voix de la justice sur la scène internationale.

Récemment, j’ai avancé l’Initiative pour la Sécurité mondiale, qui préconise une vision de sécurité commune, intégrée, coopérative et durable, porte l’idée que l’humanité forme une communauté de sécurité indivisible et vise à frayer une nouvelle voie de sécurité, celle du dialogue, du partenariat et du gagnant-gagnant au lieu de la confrontation, de l’alliance et du jeu à somme nulle. La Chine entend travailler ensemble avec ses partenaires des BRICS à mettre en œuvre cette initiative pour apporter plus de stabilité et d’énergie positive au monde.

Deuxièmement, nous devons poursuivre la coopération pour le développement et relever ensemble les risques et défis.Sous l’impact conjugué de la COVID-19 et de la crise ukrainienne, les chaînes industrielles et d’approvisionnement mondiales sont perturbées, les prix des produits primaires essentiels ne cessent de monter et le système monétaire et financier international devient plus fragile. Tout cela pèse sur le développement des différents pays, et les marchés émergents et les pays en développement ont été les premiers à en subir les conséquences. La crise est à l’origine du désordre mais pourrait aussi entraîner la transformation. Tout dépend de la manière dont nous réagissons.

Cette année, nous avons lancé l’Initiative des BRICS sur le renforcement de la coopération sur les chaînes d’approvisionnement et l’Initiative des BRICS sur le commerce et l’investissement pour le développement durable, adopté l’Accord sur la coopération et l’assistance administrative mutuelle dans les affaires douanières et la Stratégie de coopération sur la sécurité alimentaire, et tenu pour la première fois une Réunion de haut niveau sur le changement climatique. Nous devons bien utiliser ces nouvelles plateformes pour promouvoir l’interconnexion des chaînes industrielles et d’approvisionnement, et relever ensemble les défis dans les domaines de la réduction de la pauvreté, de l’agriculture, de l’énergie et de la logistique. Nous devons soutenir la Nouvelle Banque de développement dans ses efforts visant à réaliser un développement plus important et à engager un processus solide pour absorber de nouveaux membres, et, dans le même temps, perfectionner le Contingent Reserve Arrangement (CRA) pour raffermir le filet de sécurité et le pare-feu financiers des BRICS. Il faut élargir la coopération des BRICS sur le paiement transfrontalier et la notation de crédit pour faciliter davantage le commerce, l’investissement et le financement.

L’année dernière, j’ai lancé l’Initiative pour le Développement mondial pour donner un nouvel élan à la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies et promouvoir la construction d’une communauté d’avenir partagé pour le développement mondial. La Chine entend travailler ensemble avec ses partenaires des BRICS pour mettre en œuvre plus solidement cette initiative et favoriser un développement mondial plus fort, plus vert et plus sain.

Troisièmement, nous devons poursuivre l’esprit pionnier et novateur et animer le potentiel et le dynamisme de la coopération.Celui qui saura saisir les nouvelles opportunités de développement économique offertes par les mégadonnées et l’intelligence artificielle sera en phase avec le pouls de notre temps. Toute tentative de monopole, de blocus et de construction de barrières technologiques pour perturber l’innovation et le développement des autres pays et préserver la position dominante est vouée à l’échec.

Nous devons promouvoir le perfectionnement de la gouvernance technologique mondiale pour que plus de monde puisse accéder aux fruits de développement technico-scientifique et en bénéficier. Cette année, nous avons accéléré la construction du Centre d’innovation du partenariat des BRICS sur la nouvelle révolution industrielle à Xiamen, organisé le Forum sur le développement de l’internet industriel et de la fabrication numérique et le Forum sur les mégadonnées pour le développement durable, conclu le Cadre du partenariat sur l’économie numérique, lancé l’Initiative sur la coopération dans la transformation numérique de l’industrie manufacturière et mis en place un réseau de centres de transfert de technologies et un mécanisme de coopération spatiale, ouvrant ainsi de nouvelles pistes pour une coordination plus étroite des politiques industrielles des pays des BRICS. Pour répondre aux besoins en talents à l’ère numérique, nous avons créé l’Alliance pour l’enseignement professionnel et organisé des concours de compétences professionnelles de même que des concours d’innovation pour les femmes, en vue de constituer un vivier de talents permettant une coopération renforcée sur l’innovation et l’entrepreneuriat.

Quatrièmement, nous devons poursuivre l’ouverture et l’inclusivité et mettre en commun la sagesse et la force de tous. Les BRICS ne sont pas un club fermé ni un « petit cercle » exclusif, mais une grande famille où règnent l’entraide et la solidarité et un partenariat pour la coopération gagnant-gagnant. Lors du Sommet de Xiamen de 2017, j’ai avancé l’approche de coopération « BRICS plus ». Durant les cinq dernières années, ce modèle de coopération n’a cessé de gagner en profondeur et en ampleur, et est devenu un bel exemple de la coopération Sud-Sud et de la recherche de l’émergence dans l’unité des marchés émergents et des pays en développement.

Dans le nouveau contexte, il est d’autant plus important pour les pays des BRICS d’ouvrir grand leurs portes pour promouvoir le développement et la coopération. Cette année, nous avons invité pour la première fois d’autres pays à participer à la Réunion des Ministres des Affaires étrangères des BRICS. Le Centre des BRICS de R&D de vaccins, nouvellement mis en place, s’est clairement engagé à faire de l’ouverture un de ses principes. Dans une approche progressive, nous avons organisé des activités riches et variées sous format « BRICS plus » dans les domaines de l’innovation technologique, des échanges culturels et humains et du développement durable, offrant par là de nouvelles plateformes de coopération aux nombreux marchés émergents et pays en développement.

Ces dernières années, plusieurs pays ont exprimé leur souhait d’adhérer au mécanisme de coopération des BRICS. L’apport du sang frais permettra d’insuffler un nouveau dynamisme à la coopération des BRICS et d’accroître la représentativité et l’influence des BRICS. Cette année, nous avons eu, dans différentes enceintes, des discussions approfondies sur l’élargissement du mécanisme des BRICS. Il est temps de promouvoir ce processus pour que les partenaires animés des mêmes convictions puissent rejoindre rapidement la grande famille des BRICS.

Chers Collègues,

En tant que représentants des marchés émergents et des pays en développement, nous devons faire le bon choix et prendre des actions responsables à ce tournant critique de l’histoire. Ce que nous aurons fait sera d’une importance cruciale pour le monde. Unissons nos volontés et nos forces et allons vaillamment de l’avant pour promouvoir la construction de la communauté d’avenir partagé pour l’humanité et bâtir un avenir meilleur pour tous.

Je vous remercie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct