Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

5ème réunion du CSA à Kidal : « Un jour sans précédent pour la paix au Mali ! »

Kidal, région au nord du Mali, a accueilli, ce jeudi 11 février 2021, la 5ème réunion de haut niveau du Comité de suivi de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger. La tenue de cette session constitue un signe d’espoir pour le Mali.

« La paix n’est pas un vain mot, mais un comportement », déclarait Félix Houphouët-Boigny. Les autorités politiques de la transition malienne viennent de s’approprier de cette conception du père de la République ivoirienne. En plus des discours dans les salons et les grands hôtels climatisés de Bamako, la capitale malienne, les autorités politiques maliennes ont décidé enfin de lier l’acte à la parole. Pour la première fois, depuis la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger, en 2015, le Comité de suivi (CSA) se réunit à Kidal ce jeudi 11 février 2021.

« Un jour sans précédent pour la paix au Mali ! »

Cette réunion est « un symbole positif », a déclaré le ministre français des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian, qui a pris part à l’ouverture de cette cérémonie par visioconférence. Cette rencontre vient réconforter les cœurs et les esprits puisqu’elle donne le signal que le processus de la paix au Mali avance à grands pas. Surtout que si nous savons que la dernière tentative de tenir le CSA à Kidal, remonte à septembre 2019. Une tentative qui a rencontré un véritable échec.

Sur son compte Twitter, l’Ambassade de France au Mali, s’est félicité de cette tenue du CSA. « Un jour sans précédent pour la paix au Mali ! Démarrage des travaux du CSA de haut niveau à Kidal, pavoisée aux couleurs du Mali », se réjouit la France au Mali.

Les participants à cette rencontre ont surtout échangé autour des thématiques comme la paix, la sécurité, le développement, les services sociaux de base, la justice ainsi que les droits humains dans un Mali uni et réconcilié.

De grands chantiers annoncés

Pour une paix véritable dans le monde, l’esprit et le cœur des hommes doivent être cultivés à cette vertu. C’est la raison pour laquelle, au cours de cette rencontre la problématique de l’éducation a été mise sur la table. « Les femmes participant à la session de haut niveau du CSA à Kidal font un plaidoyer émouvant sur l’école malienne, les enfants qui ne vont pas à l’école et leur avenir, l’inclusion des femmes dans tous les mécanismes de paix, de sécurité et de développement à travers un Observatoire », a expliqué MBaranga Gasarabwe, représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations unies au Mali, sur son compte Twitter.

Le ministre de la Réconciliation, le colonel major Ismaël Wagué était très « ému » de la tenue de cette session du CSA à Kidal. Dans son discours d’ouverture, il a annoncé certains grands chantiers, notamment l’application rapide de l’Accord pour la paix, le lancement d’un nouveau processus de DDR (Désarmement, Démobilisation, Réinsertion) ainsi que l’intégration de plusieurs ex-combattants dans l’armée malienne reconstituée.

À travers la tenue de cette session du Comité de suivi de l’Accord pour la paix au Mali, à Kidal, on ne peut qu’espérer sur le retour au calme au Mali.

Fousseni Togola

Source: Phileingora
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct