Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Yelimané : Appel au respect de la loi sur la TDRL

Des ressortissants de Yélimané en France invitent leurs parents à payer régulièrement la taxe de développement régional et local (TDRL) qui était récemment au centre de la controverse.

Yelimane ville region kayes

 Face au refus depuis trois ans de la population du cercle de Yélimané à s’acquitter de la taxe de développement rural et local, les leaders de l’association des 12 communes de Yélimané, venus de la France, étaient ce jeudi face à la presse pour appeler la population au payement de la TDRL  qui s’élève à 2135 F CFA.

Le chef de file de la délégation, Lassana Séga Doucouré, martèlera d’abord que les ressources générées par le payement de la TDRL sont indispensables pour le développement de Yélimané. “Comme son nom l’indique, la TDRL constitue une ressource indispensable pour le développement de nos communes respectives. Il nous appartient de la préserver à tout prix”, a rappelé M. Doucouré enjoignant à la population le respect de la loi qui, selon lui, passe par l’acquittement de ses devoirs aussi.

“Les populations du cercle de Yélimané s’étaient laissées séduire par cette idée que le montant de la TDRL sera amoindri, en passant de 2135 F CFA à 1135 F CFA”, a indiqué le chef de file de la délégation.

Pour l’association des 12 communes, le refus par la population de Yélimané de se soumettre au payement de ses TDRL est encouragé et entretenu par l’association Dagakané de Yélimané avec la bénédiction du ministre des Maliens de l’extérieur, Dr. Abdrahamane Sylla.

Après cette étape bamakoise, la délégation entend prendre langue avec la population du cercle dans les jours à venir. L’association des 12 communes de Yélimané a été portée sur les fonts baptismaux le 28 septembre dernier en France. 

Oumar B. Sidibé

Source : l’indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct