Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Xavier Pryen, « L’Harmattan est un carrefour de l’écriture et elle restera le carrefour de l’écriture »

La Rentrée littéraire du Mali a été riche en événements. Le Jeudi 20 février 2020, a eu lieu le lancement de la nouvelle librairie Harmattan du Mali. Un espace pour donner un coup de pouce à la production, à la promotion et à la diffusion des œuvres littéraires.
Les Maliens disposent désormais d’une nouvelle librairie Harmattan pour leur besoin de diffusion, d’achat ou de commande d’œuvres littéraires. La cérémonie d’ouverture, placée sous la présidence de Moussa Mara, ancien Premier ministre du Mali et président du parti Yéléma, a eu lieu au siège de ladite librairie sise à l’immeuble Jean Marie Cissé à Hamdallaye ACI 2000.Oumar Sylla, Directeur général de ladite librairie, explique l’évolution de cette maison d’édition au Mali: « L’Harmattan Mali a connu deux phases dans son évolution. Nous avons créé d’abord une maison d’édition de droit malien et on a créé une librairie qui est un espace ouvert qui permettra à tous ceux qui veulent acheter des livres, commander des livres, de passer dans cet espace qui est le leur ».

Pour sa part, la Directrice de ce nouvel espace littéraire, Aicha Sylla, s’est plutôt attelé à un discours à l’endroit des clients de cet espace : « C’est l’inauguration de votre espace. Cet espace que vous pourrez utiliser pour vos séances de dédicace ou vos petites réunions, pour vos comités scientifiques de relecture de vos manuscrits. Appropriez-vous de cet espace, on compte sur vous pour le faire vivre».

Selon le Directeur général de l’Harmattan Paris, Xavier Pryen, les livres occupent une place importante dans les sociétés actuelles. Il estime que les équipes de sa maison d’édition ont réussi le pari : « Réussir à écrire, à pousser des idées, à les diffuser mondialement, les relire, les imprimer, à rendre votre livre disponible en quelques jours. Grâce à vous, nos équipes de l’Harmattan ont réussi cet exploit ». A l’en croire, « L’Harmattan est un carrefour de l’écriture et elle restera le carrefour de l’écriture ».

Moussa Mara, Auteur de plusieurs livres, a rappelé la précarité qui règne dans ce secteur : « Quand je vous regarde, vous professionnels de l’édition, vous me faites un peu pitié ». Avec une telle précarité, il serait difficile de survivre, d’après lui. À ses diresce secteur manque d’accompagnement de la part des autorités qui ont plutôt d’autres préoccupations. Selon M. Mara, « Le Mali est un pays de culture, mais aussi un pays où l’imprimerie et l’édition sont dans une certaine léthargie ».

Cependant, « C’est un secteur qui nécessite de la passion pour être alimenté et être fonctionnel », a-t-il indiqué

Mme Kébé Bintou Coulibaly, responsable de la nouvelle librairie Harmattan Mali, ne manquera pas à demander l’accompagnement de tous les Maliens dans cette « immense tâche » de promotion et de diffusion de livres. « Cette librairie ne contient pas uniquement les œuvres éditées par l’Harmattan, mais de l’ensemble des éditeurs du Mali et d’ailleurs »

Fousseni TOGOLA

Source: Journal le Pays- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct