Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Voeux 2017 et bilan du parti: le CNID-FYT toujours fans le top 10

Devenue une tradition, au seuil de chaque nouvel an, les responsables, militants et sympathisants du Congrès national d’initiative démocratique-Faso yiriwa ton (CNID FYT) ont présenté, le vendredi dernier dans l’après-midi, au siège du parti, leurs vœux les meilleurs à leur président, Me Mountaga TALL, non moins ministre de l’Economie numérique, de l’information et de la communication, Porte-parole du gouvernement.

Mountaga tall ministre enseignement superieure recherche scientifique cnid fasso

L’honneur est revenu à la 1ère vice-présidente du parti, Mme MAIGA Sina DAMBA, au nom du Comité directeur, de présenter ses vœux au président du parti, Me TALL.
D’entrée de jeu, elle s’est réjouie du retour progressif de la paix, dans notre pays et la relance économique.
Abordant la vie du CNID, elle a rappelé la célébration en mai 2016, du 25 anniversaire de la création de leur parti, qui a vu une forte mobilisation de tous.
Mme MAIGA a dénoncé le chômage des cadres du parti. Toute chose qui n’est pas sans conséquence pour l’ancrage de leur formation.
Aussi, a-t-elle déploré les résultats réalisés par le CNID au sortir des communales du 20 novembre. En fait, précise-t-elle, le parti a obtenu 365 conseillers communaux dont 65 femmes ; et 10 maires.
Face à ces résultats qui sont en deçà des attentes, elle a regretté l’absence du président du parti sur le terrain pour soutenir certaines candidatures. Cela aurait pu inciter d’autres à voter pour le parti, a-t-elle martelé.
Par ailleurs, elle a évoqué la mise en œuvre de l’accord pour la paix ; la prétendue signature de l’accord de réadmission ; la situation politique en Gambie et en RDC ; l’élection de Donald TRUMP aux Etats-Unis d’Amérique ; la décision du président HOLLANDE en France à ne pas se présenter pour un second mandat ; et naturellement le Sommet France-Afrique.
Mme MAIGA a formulé des vœux pour le repos éternel de nombreux militants du CNID et personnalités maliennes disparus au cours de l’année 2016.
Quant à Oumar Moussa DIAWARA, 2è vice-président du parti, au nom des sections et de la coordination de Bamako, il est revenu sur les mauvais résultats du CNID aux dernières communales. Toutefois, BATHI a tenu à saluer les candidats et féliciter les élus.
Aussi, a-t-il reconnu que les temps sont durs, mais avec le soutien de tous le parti pourra aller mieux. Pour ce faire, il a annoncé l’organisation d’une assemblée générale qui va tirer les enseignements et définir de nouvelles stratégies.
A sa suite, la présidente du Mouvement des femmes du CNID, Mme SIDIBE Fadima TALL, dira que la conjoncture nationale a fortement impacté les activités des femmes du parti. Cependant, elles ne sont pas restées en marge des grands événements du pays. Elle a sollicité l’octroi d’un véhicule pour permettre aux femmes du parti d’effectuer certains déplacements à Bamako et à l’intérieur du Mali.
De son côté, le président du Mouvement des jeunes, Mahamoudou TOURE, a mis l’accent sur les visites de terrain en vue de la consolidation de la base du parti, la participation des jeunes aux activités initiées dans le cadre des partis de la majorité présidentielle ; l’animation du stand CNID lors de la Foire des partis politiques; les divers appuis apportés aux candidats.
« Trébucher et même tomber n’est pas grave, mais ne pas se relever, c’est ce qui catastrophique », a martelé le président des jeunes, à propos des communales.
Par ailleurs, il a demandé à doter le CNID de moyens de communication, notamment dans le cadre de la relance du Journal du parti, l’ouverture d’une radio et d’une télévision pour le parti. Sur un autre registre, il dit ne pas occulter l’hallucinant problème du chômage des jeunes, contre lequel il sollicite le soutien personnel du président du parti.
«Le CNID relooké de l’intérieur et de l’extérieur, reluisant, convoité et prêt à se faire marié par les Maliens », tel est le vœu exprimé par le président des jeunes.
Le représentant des sages, Ibrahima LY a fait un rappel historique de la création du CNID pour l’avènement du multipartisme dans notre pays. Pour lui, le CNID a été victime d’une « saignée de militants alimentaires », de mensonges et d’intox.
Quant au président du CNID Association, Issiaga TRAORE, comme toujours, il n’a pas manqué de dénoncer les déviations des acteurs du mouvement démocratique malien. En tout cas, pour avoir fait sortir les Maliens en 1991 contre le régime dictatorial de Moussa TRAORE, le CNID, affirme M TRAORE, assume «la responsabilité morale de l’échec du Mali».
Il a invité, à cet effet, les jeunes à se former et les responsables du parti à s’imprégner des valeurs sociales qui ont forgé le Malien.
Connu pour ses positions anti-Françaises, M TRAORE a qualifié le Sommet France-Afrique de reculade pour le continent et une « insulte pour le Mali».
En réponse, le président du parti, Me TALL, dit avoir perçu l’ensemble des messages. Ainsi, il a promis d’en tirer tous les enseignements au profit du parti.
«Nous avons trébuché, mais nous nous relèverons Inch Allah». Et les prochaines élections le prouveront !
Cependant, il dit craindre l’achat flagrant des voix lors des votes.
Pour lui, si l’on y met pas fin, c’est la fin des partis politiques et de la démocratie, au profit du plus offrant (peu importe l’origine de son argent). Il a évoqué les cas des alliances contre nature, etc.
Il a promis de doter les femmes d’un véhicule pour leurs déplacements et d’être sur le terrain, plus proches des militants à la base.

Par Sékou CAMARA

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct