Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Visite de la Première ministre Norvégienne, Erna Solberg au Mali : La représentativité des femmes dans les instances de prise décision au centre des échanges

Dans le cadre de sa visite de 48 heures au Mali, la Première ministre norvégienne, Erna Solberg, accompagnée d’une forte délégation a rencontré les Femmes du Mali, le vendredi 31 mai 2019 au Parc National du Mali. Objectif : Comment améliorer la représentativité des femmes dans les instances de prise décision au Mali ?

Sous une fine pluie, la Première ministre de la Norvège, Erna Solberg a décidé de rencontrer les femmes pour mieux connaitre leurs préoccupations. Pour l’occasion, trois stands composés des femmes leaders y étaient en plus des jeunes footballeuses devant jouer dans les prochains jours à Norvège.

Erna Solberg a religieusement écouté le premier stand qui a parlé de la prévention et de la protection des femmes, le second stand a parlé de la participation des femmes et le troisième stand parlait du relèvement économique des femmes. Dans une interview accordée à la presse, la Première ministre de la Norvège, Erna Solberg a souhaité la participation des femmes dans les processus de négociation pour la paix au Mali, car, dit-elle, les femmes font partie des solutions.

A ses dires, les femmes sont les premières victimes de n’importe quel type de violence. « Nous allons apporter un soutien à la mise en œuvre du plan d’action pour les femmes de la paix et la sécurité. Le plan d’action est de qualité mais sa mise en œuvre laisse à désirer. Nous pensons que c’est une priorité que les femmes soient associées à ces tentatives pour la paix au Mali. Toutes les instances de prise de décision au Mali doivent davantage tenir compte de la participation des femmes », a-t-elle conclu.

Pour sa part, Me Saran Keïta Diakité, présidente du Réseau paix et sécurité des femmes de l’espace CEDEAO, l’antenne du Mali a fait savoir que les femmes du Mali ont élaboré avec toutes les parties prenantes, ONU Femme, les partenaires, le plan d’action de la Résolution 1325. Avant d’ajouter que le plan d’action est fait conformément aux 4 piliers de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Elle a souhaité le financement de ce plan d’action pour la participation pleine et entière des femmes dans le processus de paix au Mali.

Selon elle, la volonté politique n’y ait pas pour la représentativité des femmes dans les instances de prise de décision. « Il faut que l’homme politique comprenne la place de la femme à ses côtés pour avancer, qu’il comprenne que sans la femme, on ne pourra pas avancer », a souligné Me Saran Keïta Diakité. Elle a déploré le fait que la loi valorisant les femmes ne soit pas respectée par les autorités maliennes, en témoigne le peu de nombre de femme dans le nouveau gouvernement dirigé par Dr Boubou Cissé. « Dans le processus de mise en œuvre de l’accord de paix, les femmes sont présente à hauteur de 2,5% », a-t-elle dénoncé.

Aguibou Sogodogo

 

Source: Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct