Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

VISITE DE LA MINISTRE FRANÇAISE DES ARMEES A GAO PUIS A BAMAKO : La forces barkhane et le G5 Sahel a l’honneur

La ministre française des armées Florence Parly est arrivée le mardi 1er août dernier à Gao pour saluer les forces Barkhan avant de rejoindre ensuite son homologue allemande Ursula à Bamako. Cette étape du Mali est la dernière série d’une visite que Florence Parly a débuté au Tchad dimanche dernier en passant par le Niger pour faire un point sur la mise en œuvre du calendrier qui a été établi par Macron et les chefs d’états du G5 le 2 juillet 2017.

Florence Parly ministre francais armees soldats barkhane

La ministre française des armées, Florence Parly, a bouclé, le 1er août dernier, une visite dans certains pays du sahel, notamment le Tchad, le Niger et le Mali. Pour cette dernière étape, elle a tenu à se rendre d’abord à Gao pour rencontrer les militaires français de l’opération Barkhan. Elle a salué leur courage tout en réitérant son soutien à leur endroit. Puis elle s’est dirigée à Bamako pour rejoindre son homologue allemande Ursula.

Il faut noter quele jour précédent, elles étaient toutes les deux au Niger où le chantier du Poste de Commandement du fuseau centre a été visité en compagnie des autorités militaires de ce pays. Florence Parly a fait savoir qu’après le sommet extraordinaire du G5 qui s’est tenu à Bamako, il ya quelques semaines, il était important de venir faire un point sur les étapes qui ont été franchies. Il s’agit de suivre l’application du calendrier qui a été fixé avec Macron en lien avec ses homologues africains pour rendre la force G5 Sahel aussi concrète que possible.

C’était aussi l’occasion de faire un point sur la mise en place du Poste de Commandement de Sévaré et sur la préparation des opérations qui doivent démarrer dans trois mois. Elle a insisté sur le fait que l’opérationnalisation de la force conjointe ne va pas remettre en cause la présence des forces Barkhan. Celles-ci qui comptent à ce jour 4000 soldats, vont rester et continuer leurs missions.

Quand à la ministre Ursula, en plus de la lutte contre le terrorisme, elle n’a pas caché sa motivation pour la lutte contre les passeurs afin de trouver une solution à la migration clandestine. Dans une coopération bilatérale avec la France, l’Allemagne veut soutenir certains pays comme le Niger à bien fermer les frontières contre ceux qui traversent le Sahel pour rejoindre les côtes de la méditerranée affin de se rendre en Europe. Toujours dans ce domaine, Ursula a affirmé que son pays va financer des projets de développement dans le souci de faire retenir des candidats à la migration clandestine.

Enfin, la ministre allemande de la défense a laissé entendre que ce volet compte beaucoup dans la décision du pays d’Angela Merkel d’être à côté de la France pour booster le G5 qui, selon elle, serait efficace pour combler leurs attentes. Par ailleurs au cours de leur visite à Bamako, Florence Parly et son homologue allemand ont réaffirmé l’engagement commun de leurs pays respectifs à accompagner financièrement la force conjointe du Sahel. Elles ont annoncé l’organisation d’une conférence des donateurs qui aurait lieu à Berlin dans le mois de septembre prochain. Pour rappel, le G5 a besoin de 425 millions d’euro dont seulement 20% sont acquis.

Issa Santara

 

Source: Ciwara Info

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct