Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

USJPB : La sécurité, l’état de droit, le genre et les Droits de l’homme au cœur des analyses

Du 08 au 12 mai 2017, les universitaires de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (USJPB) ont tenu un atelier de diagnostic approfondi des curricula de l’USJPB en vue de prendre en compte les thématiques qui étaient : la sécurité, l’état de droit, le genre et les droits de l’homme. Cet atelier, s’inscrivant dans le cadre du projet NICHE/MLI/253, avait des objectifs de diagnostiquer le système actuel de formation initiale et continue de l’USJPB en liaison avec les domaines de la sécurité, de l’Etat de droit et du genre au niveau de l’offre et des besoins ; d’identifier les orientations et les objectifs pour le développement des curricula pour les formations initiales et continues.

faculte Université sciences juridiques politiques Bamako Usjpb fsjp siege residence

La cérémonie d’ouverture de cet atelier s’est déroulée dans la salle de conférence du Rectorat de l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB), en présence de la présidente du Conseil de ladite université, Mme Diarra Fatoumata Dembélé ; du coordinateur du projet au Mali, Pr. Kissima Gakou ; des enseignants et chercheurs et une forte délégation étrangère. Ce projet se fixe donc comme objectif de contribuer au renforcement des capacités de formation en vue d’un meilleur système de la sécurité et de l’Etat de droit. A cette fin, deux principaux axes d’actions seront engagés à savoir le renforcement des capacités de l’USJPB afin de développer et enseigner des formations continues et initiales de bonnes qualités, de former des diplômés répondant aux besoins nationaux en matière de sécurité, de droits de l’homme et du genre ; que l’USJPB soit reconnue comme un acteur clé dans la mise en place d’un système judicaire crédible et transparent.
Pour le Coordinateur, cet atelier est la deuxième étape après le lancement du projet qui a eu lieu en févier dernier. « Dans la mesure où nous voulons intégrer les thématiques comme la sécurité dans la formation de nos cadres, nos dirigeants et nos responsables, et bien qu’il était nécessaire que nous fassions l’état des lieux de nos matériaux de formations universitaires et cela qui nous permettra d’assurer la formation d’un étudiant », a-t-il dit. Et d’ajouter qu’en plus de cet atelier, ils essayent de voir l’ensemble des curricula de l’USJPB afin d’internaliser la sécurité, l’Etat de droit, le genre et les Droits de l’homme qui sont essentiels dans une démocratie. « Evidemment le constat nous prouve que ces thèmes susmentionnés ne sont pas efficaces dans notre pays. Donc pour les avoir, il faut des formations adéquates aux apprenants qui sont susceptibles de diriger le pays demain », a-t-il révélé.
Pour Mme Diarra Fatoumata Dembélé, ce projet a été conçu dans le but de résoudre les difficultés liées à l’inefficacité de la gouvernance au Mali ; les faiblesses et l’instabilité des institutions responsables pour la sécurité et pour le maintien d’un système judiciaire crédible ; la faiblesse de la société civile pour contrecarrer les défaillances au niveau du système judiciaire et un manque de confiance à l’égard de l’appareil judiciaire.
Seydou Karamoko KONE
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct