Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Un couple lapidé à Kidal en application de la charia

Une femme et un homme ont été lapidés hier dans la région de Kidal par des islamistes qui leur reprochaient de vivre en concubinage en violation de la loi

 combattant rebelle mnla rebelle touareg cma mnla ville nord kidal
musulmane. C’est la première fois depuis 2012, que des faits de ce genre sont signalés au Mali.
D’après une autorité locale, le couple non marié a été arrêté par les islamistes lundi 16 mai dernier à Taghlit, entre les localités d’Aguelhoc et Tessalit. Ces derniers les ont accusés d’avoir « violé la loi musulmane » et décidé « qu’il fallait les lapider ». Selon des témoins quatre personnes ont jeté des cailloux sur le couple, jusqu’à leur mort hier. Les islamistes ont ensuite creusé deux trous dans lesquels ils ont déposé les corps.
Aucune indication n’a pu être obtenue sur l’identité des islamistes en question ou le groupe auquel ils appartiendraient.
Choqué par ce retour de la charia dans le Nord du Mali après cinq années, le gouverneur de la région demande le retour effectif de l’administration dans la zone.
 Sidi Mohamed Ichrach gouverneur de Kidal joint par Adama Amadou Hiadara.

 

A ce stade aucune réaction officielle du gouvernement ni du Chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita. En revanche l’Association malienne de défense des droits de l’homme a condamné fermement ces lâches assassinats. Selon l’AMDH « c’est de la barbarie. Tous les auteurs doivent être arrêtés et jugés ».
Inquiétude dans le centre du pays
 Dans plusieurs localités de la région de Mopti aussi l’administration est absente. Ainsi, la population fait régulièrement recours à des hommes inconnus pour trancher des litiges, comme dans le cercle de Tenenkou. Selon des témoins, aucune personne n’a encore été amputée ou lapidée, mais ces jugements populaires deviennent de plus en plus sévères.
Témoignage sous couvert d’anonymat d’un habitant de Tenenkou
 Source: Studio Tamani
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct