Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Trois migrants meurent de soif dans le désert du Niger

Trois migrants sont morts de soif lorsque leur véhicule est tombée en panne dans le désert nigérien alors qu’ils étaient en route pour la Libye, le tremplin pour la migration vers l’Europe.

 

« Une dizaine d’autres passagers ont été sauvés après que leur véhicule a été repéré par l’armée nigérienne », a déclaré un responsable de la ville d’Agadez, dans le nord du pays.

Les migrants cherchaient l’itinéraire de l’un des deux puits quand leur véhicule est tombée en panne. « Les trois personnes mortes étaient des Nigériennes », a confirmé la source.

La mort par la soif ou la chaleur est un danger majeur pour les migrants qui cherchent à traverser le Sahara pour atteindre la Libye, qui se trouve au nord-est du Niger.

Une fois en Libye, beaucoup tentent de traverser la Méditerranée pour se rendre en Europe du Sud, un voyage qui comporte des risques.

L’armée et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) affirme que leurs patrouilles dans le désert du Niger ont sauvé des milliers de vies au cours des deux dernières années.

Dans certains cas, le bus ou le camion des voyageurs tombe en panne et dans d’autres, ils sont abandonnés par leurs passeurs.

Au pic de l’année 2017, 150 000 personnes ont traversé le pays, un chiffre qui a baissé selon la chancelière allemande Angela Merkel.

L’un des facteurs à l’origine de cette baisse est l’application d’une loi de 2015 qui prévoit des peines de prison pouvant aller jusqu’à 30 ans pour les passeurs.

Cependant, les contrebandiers sont plus susceptibles de voyager la nuit et sur des routes nouvelles ou peu fréquentées, ce qui augmente le risque d’accident, selon les experts.

Afrikmag

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct