Le président du Comité militaire de Suivi de la Réforme des Forces de Défense et de Sécurité perçoit mensuellement la somme de 3.950.000 Fcfa. Tout comme le Vérificateur général. Les deux hommes sont ainsi, les mieux rémunérés de tous les fonctionnaires maliens.

amadou haya sanogo verificateur general

Sur la base d’un document officiel, nous vous livrons les faramineux gains de ces hommes et de certains cadres maliens.

En effet, le désormais président du Comité de Suivi de la Réforme des Forces de Défense et de Sécurité a droit à un traitement mensuel de 2.500.000 Fcfa. A cela, s’ajoutent une indemnité de responsabilité de 300.000 F, une prime de sujétion pour risques de 250.000 F, pour la consommation d’eau d’électricité et de téléphone de 400.000. Ce qui équivaut exactement à 3.950.000 Fcfa par mois. Il bénéficie aussi d’un véhicule de fonction, de la gratuité des soins et examens médicaux et d’un régime d’assurance courant les accidents de transport par voie aérienne ou de surface.

Le Vérificateur général perçoit aussi 3 950 000 Fcfa, par mois.

Ce montant est réparti comme suit : salaire de base 2 500 000 Fcfa, indemnités de responsabilité 300 000 Fcfa, prime de sujétion 250 000 Fcfa, indemnités de logement 500 000 Fcfa, indemnité forfaitaire d’entretien (consommation eau et électricité téléphonique) 400 000 Fcfa.

A quelques différences près, le traitement mensuel de l’adjoint du Vegal est réparti de la même manière.

Ainsi, le président du CMSRFDS, le Végal et son adjoint précèdent, avec un grand écart, le Premier Ministre, les membres du gouvernement et assimilés, les députés, ainsi que le Médiateur de la République.

Outre ces personnalités, les collaborateurs du Vegal, c’est-à-dire les Vérificateurs (une vingtaine) ont une rémunération mensuelle totale de 2 400 000 Fcfa.

La rémunération mensuelle du Chef du Gouvernement s’élève à 1 197 250 Fcfa. Elle comprend un salaire de base de 497 250 Fcfa et une indemnité forfaitaire de représentation fixée à 700 000 Fcfa.

Les membres du gouvernement et assimilés bénéficient, en plus de la gratuité du logement, d’un salaire de base de 351 000 Fcfa majoré d’une indemnité forfaitaire de représentation et de domesticité de 350 000 Fcfa ainsi qu’une indemnité forfaitaire d’entretien fixée à 250 000 Fcfa.

Autrement dit, les ministres et assimilés perçoivent mensuellement 951 000 Fcfa.

Notons également, qu’à l’expiration de leur mandat, les membres du gouvernement bénéficient d’une indemnité de sortie dont le montant équivaut à trois mois de salaire de Ministre.

Les membres du gouvernement sont suivis des députés qui perçoivent chacun, en moyenne 876 000 Fcfa par mois. Ils devancent légèrement le Président de la Cour Constitutionnelle qui bénéficie, en plus de la gratuité du logement, d’un traitement mensuel de 854 600 Fcfa.

Dans le classement, le Médiateur de la République vient après le Président de la Cour Constitutionnelle, avec un traitement mensuel de 821 750 Fcfa. En plus de ce traitement pécuniaire, le Médiateur bénéficie aussi de la gratuité du logement au même titre que le Président (Présidente) de la Cour Suprême dont le traitement mensuel s’élève à 530 000 Fcfa.

 

Boubacar Sankaré

SATSICorruption maliennecrise malienneMali actu
Le président du Comité militaire de Suivi de la Réforme des Forces de Défense et de Sécurité perçoit mensuellement la somme de 3.950.000 Fcfa. Tout comme le Vérificateur général. Les deux hommes sont ainsi, les mieux rémunérés de tous les fonctionnaires maliens. Sur la base d’un document officiel, nous vous...
Suivez nous