Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Tombouctou: Le chef d’Etat- Major général Adjoint célèbre la nouvelle année avec les troupes

Une invite à investir dans l’homme.
Le chef d’Etat-major général Adjoint des Armées a célébré la nouvelle année 2017 avec les troupes sur le théâtre des opérations à Tombouctou, les 31 décembre 2016 et 1er janvier 2017.

 

armee malienne militaire fama soldat defile
Il était accompagné des chefs d’état-major et directeurs de services. Ainsi, le chef d’état-major de l’Armée de l’Air et le Directeur Adjoint du Génie étaient à Bambaramaoudé. Celui de la Garde nationale du Mali et le Directeur du Commissariat ont réveillonné avec les troupes à Rharouss. Les autres étaient aux côtés du général M’bemba Moussa Kéita dans la cité des 333 Saints.
Cette présence aux côtés de la troupe, sur le terrain, a été assez appréciée. Au demeurant, la démultiplication et la pérennisation de telles pratiques ont été suggérées.
L’occasion a été opportune pour le CEMGA adjoint, avec pédagogie, de partager la nouvelle vision enclenchée par le Chef d’état-major général des armées. J’invite singulièrement les responsables d’armées, les directeurs de services et les commandants de troupes et d’unités à investir dans l’homme, seul gage de notre sursaut opérationnel, résume-t-il.

Dans l’objectif de faire changer la peur de camp, autrement dit la reprise de l’initiative par les FAMa sur le terrain, il s’agit désormais de faire ce qui est juste. Pour cela, certaines valeurs telles l’intégrité, l’équité, la dévotion à la nation et le professionnalisme s’invitent comme les viatiques indispensables pour l’armée malienne.
A cela s’ajoute l’aspect gouvernance qui s’entend ici en termes de contrôle-sanction. Le général Kéita place le citoyen au cœur de l’action militaire. C’est dire que le soldat devra éviter et s’interdire au quotidien, tout acte néfaste à son encontre pour ainsi éviter aux populations toute attitude dubitative.
Au cours de son entretien avec la troupe, le général Kéita a invité à plus d’efforts et à la prise d’initiatives. Il a cependant mis en garde contre toute posture aventurière.
L’on doit se féliciter de ce que la troupe, à Tombouctou, lui a fait le serment de s’engager désormais pour faire aboutir cette nouvelle vision dont le fondement repose sur la restructuration du théâtre opérationnel.
Restructuration du théâtre
Dambé remplace Maliba
L’opération Maliba a été remplacée par l’opération Dambé (ndlr : dignité, honneur, sagesse, en langue bamana).
Pour notre fierté, notre dignité et notre honneur retrouvés, la première phase de Dambé impose instruction, entrainement en vue d’acquisition de capacités et attitudes indispensables pour la reprise de l’initiative sur le terrain, explique le CEMGA adjoint.
Rencontres avec des partenaires
En marge de sa visite, le général Kéita a rencontré des représentants de certains partenaires tels Barkhane et le contingent suédois de la Minusma. A tous, il a expliqué l’objet de sa présence à Tombouctou. Les visiteurs ont tous assuré de leur soutien aux FAMa, avant de confier que la situation sécuritaire locale déteignait plus sur des actes de banditisme que du terrorisme.
Visite aux leaders religieux locaux et au gouverneur.
Des prières et vœux de paix
La délégation a rendu visite aux imams des mosquées de Djingaraïber, Sidi Yaya, Sankoré et aux responsables de la communauté chrétienne à Tombouctou. Tous ont prié et formulé des vœux de paix, de concorde, tout en assurant et réaffirmant leur soutien indéfectible aux FAMa. Etant entendu que les relations avec le commandement militaire sont au beau fixe. Tous ont unanimement reconnu et salué le leadership du Commandant de secteur.
En l’absence du gouverneur, c’est le directeur de cabinet qui a reçu la délégation. Et monsieur Traoré Bakari de saluer la démarche de se rendre sur le terrain pour tâter, observer, constater et voir de visu les réalités. Toute chose de nature à aider à la solution d’éventuels problèmes.
En somme, c’est une troupe au moral visiblement remonté qui a raccompagné la délégation à l’aéroport de Tomboucdtou. Il est à noter, comme pour aiguiser la fierté et le « dambé », la délégation a effectué le déplacement à bord de moyens propres de l’armée malienne. En effet, c’est le Basler de l’Armée de l’Air qui a servi à transporter les voyageurs pour ainsi assurer une autonomie d’action.
Col Diarran Koné/DIRPA

Source : Koulouba.com

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct