Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

TENSIONS AU CENTRE DU MALI : « La confrérie des Dozos est infiltrée », dit le député Idrissa Sankaré

Suite à la  conférence d’entente nationale , nous avons contacté le natif de la région de Mopti très en vue sur la question. Voici la teneur de ses propos sur les défis du nouveau front sur lequel les autorités devraient être regardantes la crise au centre du Mali.

Au-delà du Nord, le Centre du Mali est proie à des affrontements communautaires depuis le début de l’année. L’Honorable Idrissa Sankaré ne mâche pas ses mots sur les conflits au centre. A la conférence d’entente, il agissait au nom de Taabital Pulaku à la commission unité nationale. Durant les travaux, il a constaté que la question du centre a été  fortement ignoré, à cause d’autres acteurs qui avaient imposé la seule question du Nord.

Une logique puisque ce sont les détenteurs d’armes. Pourtant, l’élu attire l’attention sur une chose : ‘’aucune indépendance n’est réclamée à Mopti et environs. Les motifs religieux avancés sont des aspects qui pourraient mettre à contribution le Haut Conseil Islamique’’.

« La façon de véhiculer l’info sur le Centre prête aussi à confusion, car ce n’est pas un affrontement entre Bambaras et Peulhs», indique l’enfant de Togon. Les Dozos sont les principaux responsables pour l’ancien maire de Ouenkoro, qui appelle à un redéploiement de l’armée, avant d’alerter sur le fait suit : les dozos agissant dans la zone sont connus, or depuis un temps, certains d’entre eux sont méconnus des populations !

Une infiltration sur laquelle Idrissa Sankaré attire l’attention avant de proposer une formule consensuelle : ‘’intégrer des éléments de toutes les communautés dans la confrérie à l’origine des affrontements. Il va de soi, vu que les Dozos ne sont pas venus chasser mais plutôt sécuriser les environs, une  fonction régalienne de l’armée ! Honorable Sankaré dénonce cette situation avec fermeté.

Enfin, le député du parti ASMA a salué l’opposition pour la proposition sur des assises spéciales autour du Centre du Mali. Une occasion pour que Mahmoud Dicko puisse aussi s’exprimer à hauteur de souhait, sur les négociations à entamer avec ceux-là qu’il indiquent être à l’origine des attentats et violences à caractères terroristes.

 

 

Source: Niarela.net

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct