Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Téléphonie : C’est parti pour les activités commerciales d’ATEL-SA

Le 29 décembre 2017, sous la présidence du Ministre de la Communication et de l’économie numérique, Arouna Modibo Touré, en compagnie de certains de ses collègues, du Maire de la Commune II, Aba Niaré, du représentant du président du Groupe Atel, Dimitri Ouedrago, du Directeur général d’Atel Mali, Souleymane Diallo, et en présences de plusieurs invités de marques, ATEL sa (Alpha Télécommunication SA) a procédé au lancement de ses activités de TELECEL au jardin de l’Hôtel de l’Amitié. Ce baptême de feu de Tecel-Mali a fait suite au premier test d’appel fait par le ministre Touré le 16 octobre dernier. malitel

Si le rôle des technologies de l’information et de la communication dans le développement du Mali est établi, déclare le Dg d’Atel Mali, Souleymane Diallo, l’exploitation de la licence globale d’Atel-Sa est à juste titre un véritable projet de développement en considération. Pour illustration, précise-t-il, des investissements importants pour l’installation de l’exploitation du réseau, pour un montant de près de 100 milliards de Fcfa ont été faits.

D’autres en vue, comme la création des emplois directs, avec le recrutement d’une centaine de collaborateurs maliens dès la première année et de plusieurs milliers de distributeurs de revendeurs; des contrats de sous-traitance pour la construction des sites et autres travaux de déploiement; de la consolidation de tout le business autour de notre cœur de métier (agence de communication, presse écrite, audiovisuel et web, promoteurs de spectacles, imprimeurs, artistes, grandes écoles; des impôts et taxes directs et indirects au bénéfice de l’Etat malien, estimé à 4 milliards de Fcfa pour la première année d’exploitation; du bénéfice client induit par la concurrence et devant entrainer une baisse substantielle des coûts de communication; de l’augmentation de a télé densité au Mali, ce qui contribuera à réduire la fracture numérique.

«Atel SA se positionne donc résolument comme un acteur majeur du développement socioéconomique du Mali, tout en facilitant le quotidien de la population par le développement et la mise sur le marché de produits et services innovants et à coûts abordables», souligne le DG Souleymane Diallo.

Et d’ajouter, « qu’Atel Mali s’engage non seulement vis-à vis de sa clientèle, mais également envers toute la société, à travers le respect des textes en vigueur et de notre cahier de charges, mais par une responsabilité sociétale affirmée et des actions sociales les plus défavorisés. Sa ligne directrice est d’anticiper afin d’aller au-delà des attentes du marché et rester à l’avant-garde, et toujours offrir mieux et plus que ce qui se fait sur le marché». Telecel, dit-il, c’est offrir plus avec sa technologie de dernière génération 3G+ ; sera disponible s’étendra progressivement à l’intérieur du pays durant le premier trimestre 2018.

Dimitri Ouedrago a rappelé qu’Atel fait partie d’un groupe de sociétés fondé par Appolinaire T. Compaoré. Ledit groupe, dit-il a pour objectif de devenir le leader dans le domaine de la téléphonie mobile en Afrique de l’Ouest, en offrant à ses clients le meilleur service dans leurs vies personnelles et professionnelles. Ce lancement, dit le Ministre Arouna Touré, est l’aboutissement d’un processus qui a commencé depuis 2012.

Avant d’ajouter que l’accès du plus grand nombre des maliens aux services sociaux de base est une priorité des autorités maliennes. Il a invité Atel au respect du cahier de charge pour combler les espoirs en lui. Les innovations que vous compter faire à travers des services de qualité, déclare Arouna Modibo Touré, contribueront à la réduction du chômage et à communiquer à faible coût.

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct