Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Supposés prélèvements frauduleux sur des comptes: les « Masters d’Orange money » dénoncent et clarifient

Des « masters d’Orange money » ont animé jeudi dernier à la Maison de la presse de Bamako une conférence de sensibilisation sur des suppositions de « prélèvements frauduleux sur des comptes orange money ». Les conférenciers étaient notamment Seydou TALL, Alassane TANGARA, Karamoko DOA tous master d’Orange money.

orange money transfert argent orange mali

D’entrée de jeu, M. DAO a rappelé que l’objectif de la conférence de presse était de donner des explications sur des accusations gratuites et infondées de certains distributeurs faisant état de « prélèvements frauduleux sur des comptes Orange money » et de sensibiliser leurs clients sur cette affaire.
De quoi s’agit-il réellement ? Selon M. DAO, depuis quelque temps, certaines personnes se sont professionnalisées à contourner la procédure légale de transaction avec Orange money. En plus de la puce officielle, a signalé M. DAO, ces personnes disposaient d’autres puces parallèles et non autorisées avec lesquelles, elles ont procédé à des opérations avec Orange money. Or, précise-t-il, une opération d’Orange-money avec une puce non autorisée ne bénéficie pas à eux les masters.
« Avec les puces officielles d’Orange money, nous avons des intérêts en fonction du type d’opération sur le compte. Mais si l’opération est faite avec une autre puce, on ne bénéficie de rien. Or, en grand partie, Orange money est fonction de l’argent des masters, qui ont engagé des millions dans cette affaire. C’est pourquoi lors que nous avons été nombreux à constater des baisses énormes sur nos chiffres d’affaires, nous avons cherché à connaître les raisons de cette situation auprès d’Orange Mali », a-t-il rappelé.
Les résultats des enquêtes, a-t-il partagé, ont relevé des intrusions sur le réseau Orange money par certains distributeurs qui y opéraient frauduleusement avec des puces non autorisées à faire des opérations Orange money. Un travail, a-t-il condamné, qui se faisait au détriment non seulement des masters, mais aussi d’Orange Mali. C’est pour mettre fin à cette fraude que l’entreprise Orange Mali, a-t-il indiqué, a fait des interventions et son seul tort, pour des distributeurs, a été de régulariser la situation, à travers l’identification des puces Orange money.
Aussi, a-t-il expliqué, seuls les masters sont habilités à revendre aux distributeurs. Au regard de la fraude et l’ampleur avec laquelle elle se généralisait, a-t-il soutenu, Orange Mali serait actuellement dans ses droits, car les revendeurs en grogne contre l’opérateur ne seraient en réalité que des « fraudeurs » qui exercent inégalement une activité sans une aucune accréditation.
Mais au lieu de s’assumer, ces distributeurs ou même des agents ont essayé de ternir l’image d’Orange Mali et des masters en disant tout, sauf la vérité et la réalité du terrain.
« Dans tous les cas, on ne peut pas engager des sommes aussi importantes dans une affaire et la laisser entre les mains de fraudeurs. Ce qui est inacceptable. L’intervention d’Orange Mali n’était contre aucun client, mais destinée contre des fraudeurs du réseau. Aussi, il est important que les agents sachent que le compte d’aucun client n’a été dépouillé par Orange Mali », a martelé M. DAO.

Par Sikou BAH

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct