Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sortie de Crise malienne : La COPAM s’y penche

La Chambre de Commerce et d’industrie du Mali a servi de cadre le 6 octobre 2012, à la tenue d’une journée d’étude de l’aile de la COPAM. Cette rencontre était présidée par Younouss Hamèye Dicko, président dissident de la COPAM qui avait à ses côtés le Pr Rokia Sanogo, Vice-président ; le Dr Bokary Diallo, président de la RPDP et le porte-parole Cheick M. Tabouré.

Younouss Hamèye Dicko

Dans son discours d’ouverture, Le président de la COPAM , Younouss Hamèye Dicko dira que sa formation se félicite du soutien à notre armée qui est déterminée à défendre notre pays contre tous les maux que l’ancien régime a causés, et contre «les diktats» de la CEDEAO en complicité avec certaines puissances internationales et, à l’intérieur, en intelligence avec le clan de l’ancien régime.

Pour lui, la COPAM est composée de regroupements ayant toujours combattu la délinquance financière, l’injustice sociale flagrante, la corruption généralisée, la fraude électorale et la déliquescence de l’appareil d’Etat. «Soucieuse de continuer à se montrer comme étant la véritable force d’instauration de la justice sociale et du développement du Mali, la COPAM , après avoir été victime d’une haute trahison de la part de son ex-président, a décidé lors de l’Assemblée générale du 22 août 2012, de le destituer de la présidence de la COPAM », a-t-il déclaré.

Il ajouté que suite aux décisions maladroites de la CEDEAO , les efforts des Maliens semblent s’annuler mutuellement et notre Etat semble paralysé dans ses actions mêmes de souveraineté.   Ce, avant de préciser que le pays est occupé, la vie chère a atteint toutes les couches sociales, tandis que personne ne peut raisonnablement dire quand et comment le Grand Mali de Bazoumana Sissoko retrouvera ses frontières.

A retenir que cette journée a été consacrée à l’exposé des thèmes étudiés par une Commission  thématique ; à l’étude des TDR proposés par les autorités en place et à l’analyse de l’actualité politique, afin de les approfondir et de rendre visibles les possibilités d’obtention d’une transition en mesure de résoudre l’équation de sortie de crise.

LASSANA

 Mise au point :

Les arguties de l’aile dissidente de la COPAM

 Au-delà des travaux de cette journée, cette aile dissidente de la COPAM continue à s’agiter en s’attaquant à la communauté internationale. Or, c’est cette dernière qui peut aider le Mali à reconquérir son intégrité territoriale. Il est donc temps que ces politiciens véreux arrêtent d’amuser la galerie.

Incapable de faire l’unanimité en son sein, cette aile dissidente fait de la diversion. Et cela sous la houlette du vieux briscard Younouss Hamèye Dicko désavoué de toutes parts et qui nourrissait l’ambition de régner sur le Mali au lendemain du coup d’Etat. Déçu pour n’avoir pas été propulsé ministre de la République , l’homme cherche à mettre les bâtons dans les roues des autorités de la transition, mais en vain. Il a du mal à avoir la caution de bon nombre de ses compatriotes qui ont du mal à épouser ses idées. Et dire que Younouss Hamèye Dicko et ses acolytes de circonstance se soucient de la pacification du pays, c’est se leurrer.

A.M

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct