Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

SIKASSO : le coup de semonce contre RPM

Après son départ du gouvernement pour un mauvais résultat politique, l’apprenti politicien est entrain de traverser un autre revers social dans le Kenedougou. Les militants de base le qualifient de responsable qui reste accroché à Bamako pour ses propres affaires.

rassemblement mali rpm

Selon un vieux qui nous confie : « le senoufo a besoin d’un cadre social pour le gérer et qu’aujourd’hui, l’heure n’est pas de gérer les problèmes  de Sikasso avec quelqu’un qui n’a jamais mis ses pieds dans aucunes des  communes du cercle de Sikasso. Ousmane KONE est en train de tuer le RPM  à Sikasso car il confie des missions à des gens en fin de carrière, Oumar OUATTARA dit DIAZE.

Le Président Ibrahim BOUBACAR KEITA et le RPM risquent de perdre les échéances électorales prochaines dans le Kenedougou s’il n’inflige pas une  de la section de  Sikasso qui n’a aucune popularité auprès des militants de base. Selon une source  bien introduite les éléments que l’ex ministre utilise font le jeu pour d’autre formation politique dans le Kenedougou.

Oumar OUATTARA dit DIAZE tout un coup en organisateur du parti. Aujourd’hui les militants veulent démissionner du parti à cause  de la division que l’ancien ministre Ousmane KONE et sa bande ont créé. Oumar OUATTARA dit DIAZE connu pour son incurabilité  dans la ville de Sikasso à cause de diverses causes est utilisé par Ousmane Koné pour salir l’image du parti  dans le Kenedougou.

Le président de la République non moins fondateur du parti est fortement interpellé pour rétablir l’ordre en mettant l’homme qu’il faut à sa place car en politique le plus important est celui qui a la masse avec lui. Ousmane Koné est un danger pour le RPM aujourd’hui car il ne représente rien pour les militants. Il n’écoute pas les militants  ni gérer les petits problèmes.

Le RPM a besoin à sa tête un chef rassembleur comme Mamadou tangara pour ramener l’ordre  comme il jouit d’une grande popularité auprès des militants de base des 43 communes ainsi qu’auprès des dignitaires de la ville de Kenedougou. Selon une source bien introduite l’honorable Karim Kéita a bien fait une lecture de jeu en confiant l’implantation de son club à un homme populaire, l’ex édile de Sikasso Mamadou TANGARA. Toujours selon notre source, le club de l’honorable Karim Kéita est entrain s’étendre dans le cercle de Sikasso grâce Mamadou Tangara dit le cobra noir.

Seydou Diamoutene

 

Source:  Le Figaro du Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct