Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sénégal: des députés bientôt sanctionnés?

Au Sénégal, les 165 députés ont donc pris leurs fonctions jeudi 14 septembre. Avant le lancement des activités parlementaires la semaine prochaine, les élus gèrent leurs inscriptions administratives car ils ont un statut à part avec de nombreux avantages.

president malien ibrahim boubacar keita ibk assemblee nationale senegalaise

S’ils ont des devoirs, les députés ont aussi des droits et un statut de privilégié; notamment un passeport diplomatique, une indemnité mensuelle de 1,3 million de francs CFA, un véhicule 4X4 neuf avec l’entretien payé par l’Assemblée, 300 litres de carburant. Pour les 16 membres du bureau, l’indemnité monte à 3 millions de CFA, 500 000 francs CFA pour le téléphone, 2 véhicules.

Quant au président Moustapha Niasse, son salaire est de 5 millions de CFA, près de 40 millions de fonds politiques lui sont également attribués. Ces avantages pourraient-ils être revus en cas d’absentéisme ? Le président Niasse a déclaré qu’une commission serait créée : « Nous prenons en charge le dossier de l’absentéisme des députés, elle proposera au terme de ses travaux des mesures pratiques destinées à mettre fin à ce phénomène sans violence inutile et sans faiblesse coupable, comme disait Senghor. »

Difficile de savoir si Moustapha Niasse souhaite sanctionner l’absentéisme par une retenue sur l’indemnité. Les députés interrogés ne l’imaginent pas une seule seconde. « L’argent ne change rien », explique l’un d’eux à RFI et qui estime « qu’il y a d’autres priorités à gérer à l’Assemblé que l’absentéisme ».

RFI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct