Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Selon Vladimir Poutine : “Le rôle des BRICS et de la Russie dans le monde est primordial”

Terrorisme, situation sur la péninsule coréenne, cybersécurité, économie, science, médecine… Dans un article rédigé à l’approche du sommet des BRICS, le chef d’État russe a fait part de sa position face aux problèmes surgissant dans ces domaines et au rôle des BRICS dans leur résolution.
russie president vladimir poutine
À l’approche du sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), Vladimir Poutine a publié un article sur les nouveaux horizons du partenariat stratégique au sein de cette organisation, ainsi que sur son rôle dans le monde.
Dans son article, le Président russe a salué le travail mené par la Chine en tant que pays hôte du sommet cette année, ce qui, d’après lui, a permis d’obtenir des avancées importantes sur les principaux axes de coopération, à savoir la politique, l’économie ainsi que la sphère humanitaire. Par ailleurs, Vladimir Poutine a appelé à accroître encore le rôle des BRICS dans la politique et l’économie mondiales.
“Il est important que les activités de notre association soient fondées sur les principes d’égalité, de respect et de prise en considération des points de vue d’autrui, de consensus. Au sein des BRICS, personne n’impose rien à personne. Lorsque les approches ne coïncident pas en tout, on réalise un travail patient et minutieux afin de les rapprocher. Une telle atmosphère ouverte et digne de confiance contribue à la mise en œuvre réussie des tâches définies”, indique Vladimir Poutine dans son article.
Le Président russe a également appelé la communauté internationale à joindre les actes à la parole pour faire face au terrorisme, en outre, la situation sur la péninsule coréenne “vacille au bord d’un conflit d’envergure”.
“Et à cet égard, nous tenons certainement au soutien et à l’assistance fournis par nos partenaires des BRICS”, a-t-il poursuivi.
Abordant la question de la cybersécurité dans le cadre de la coalition Brésil, Inde, Chine et Afrique du Sud, Vladimir Poutine a noté la nécessité d’élargir la coopération dans ce domaine, indiquant que “la conclusion de l’accord intergouvernemental au sein des BRICS sur la sécurité de l’information au niveau international” pourrait devenir une étape importante à cet égard.
Selon le Président, Moscou “partage la préoccupation des pays BRICS à propos de l’injustice de l’architecture économique et financière mondiale moderne” et est prêt à mettre de l’avant des réformes financières afin de surmonter, avec les partenaires des BRICS, la domination d'”un nombre limité de monnaies de réserve”.
Il a également souhaité attirer l’attention sur l’initiative russe visant à établir une plate-forme de recherche sur l’énergie au sein des BRICS qui aiderait à réaliser les études nécessaires et à mettre en œuvre des projets d’investissement communs dans le secteur énergétique.
“En tant que domaine de coopération prioritaire, nous envisageons un travail commun dans les domaines de la science, de la technologie, de l’innovation et de la médecine avancée”, a écrit Vladimir Poutine. Il a également confié que la Russie avait proposé de créer une chaîne de télévision commune aux cinq pays.
Les BRICS devraient enfin intensifier leur coopération à l’égard des petites et moyennes entreprises, estime Poutine. En outre, selon lui, “la question de la création d’une association des femmes d’affaires des BRICS, qui serait un réseau de communication professionnelle des femmes entrepreneurs, est en cours d’élaboration”.
Poutine évoque l’objectif numéro 1 de la banque des BRICS
En marge du sommet des BRICS qui se tient dans la ville chinoise de Xiamen, Vladimir Poutine a dévoilé l’objectif numéro un de la Banque de développement des pays émergents, conçue pour servir de contrepoids au Fonds monétaire international (FMI) et à la Banque mondiale (BM).
Se prononçant dans le cadre du sommet des BRICS qui se tient du 3 au 5 septembre en Chine, le Président russe Vladimir Poutine a appelé à intensifier le travail visant à obtenir une note internationale pour la Nouvelle banque de développement (NBD), ainsi que sur le lancement de crédits en monnaies nationales.
“Parmi les tâches primordiales de la banque figure l’obtention d’une note internationale (…). Cela lui permettra d’émettre des titres sur les marchés des cinq États”, a déclaré Vladimir Poutine.
“En outre, il faut passer au plus vite aux crédits dans les devises nationales des BRICS”, a estimé le Président russe. “Nous devrions accélérer l’adoption d’accords visant la création d’un Fonds obligataire des BRICS et l’intégration des marchés de capitaux des cinq pays”, a indiqué M.Poutine. Le Président russe a également annoncé à ses collègues des BRICS qu’un certain nombre de grands projets d’investissement était préparé au sein de la NBD, dont trois “seront mis en œuvre en Russie”.
Les BRICS ont posé lundi une première pierre annonçant ainsi la construction du siège de leur banque à Shanghai. “Nous sommes extrêmement reconnaissants à la ville de Shanghai, et la Nouvelle banque de développement (NDB) est fière de pouvoir considérer Shanghai comme sa maison”, a déclaré le président de l’institution, Kundapur Vaman Kamath lors de la cérémonie.
D’une surface totale de 126 mètres carrés, le siège de la Nouvelle banque de développement sera situé dans un parc d’exposition de Shanghai. Composé d’une trentaine d’étages, le bâtiment sera haut de 150 mètres et pourra accueillir jusqu’à 2.500 personnes.
Selon les estimations, il faudra quatre ans pour donner corps à ce projet ambitieux. Imaginée par les cinq membres des BRICS – Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du sud – en juillet 2014 et inaugurée en été 2015, la Nouvelle banque de développement (NBD) est censée être dotée d’un capital de 100 milliards de dollars, avec pour vocation de financer de grands travaux d’infrastructure. L’institution entend renforcer les coopérations financières entre les BRICS, qui représentent 40% de la population mondiale et un cinquième du PIB de la planète. La ville chinoise de Xiamen, située dans la province du Fujian, accueille le neuvième sommet des BRICS du 3 au 5 septembre 2017. Les autorités chinoises ont invité les dirigeants de cinq nouveaux pays au sommet des BRICS. Selon l’ambassadeur russe à Pékin Andreï Denissov, parmi les pays invités figurent la Guinée, le Mexique, la Thaïlande, le Tadjikistan et l’Egypte. Les cinq pays des BRICS, à savoir le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud, représentent actuellement environ 42,58% de la population de la planète.
Dans le même temps, selon les estimations du Fonds monétaire international (FMI), les BRICS ont représenté 22,53% du PIB mondial en 2015 et ont contribué à plus de 50% de la croissance mondiale au cours des dix dernières années. En 15 ans d’existence, les échanges entre les pays des BRICS sont passés de 3 à 70 milliards de dollars.
Asma H.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct