Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sécurité du forum des jeunes du Sahel occidental : Le camouflet du ministre Abdoulaye Idrissa Maïga au Gouverneur Georges Togo

Le Collectif des Associations de Développement du Sahel occidental (CADSO) vient d’avoir gain de cause, ou du moins une lueur d’espoir, à travers l’engagement du ministre de l’Administration territoriale d’assurer la sécurité du forum comme ça se doit, cette mission relevant du domaine régalien de l’Etat.

Abdoulaye Idrissa Maiga ministre administration territoriale Cette décision sonne comme un ressaisissement du département et de l’Etat malien, et un désaveu du ministre de l’administration territoriale Abdoulaye Idrissa Maïga, à l’endroit du gouverneur la région de Ségou Georges Togo, qui reçoit un épais camouflet au visage.

En réponse à la lettre du CADSO, en date du 21 avril 2016, relative à la tenue du forum des jeunes du Sahel occidental à Macina, c’est lui le gouverneur qui avait demandé à ces Maliens de payer 4 482 400 FCFA pour que l’Etat puisse assurer la sécurité de leur Forum.

Son ministre de tutelle vient de mettre les pendules à l’heure en répondant favorablement à la demande du CADSO, en ces termes : « A Monsieur le Président du Collectif des Associations de Développement du Sahel occidental (CADSO). En réponse à votre correspondance en date du 21 avril 2016, relative à la tenue du forum des jeunes du Sahel occidental à Macina, l’honneur me revient tout d’abord de féliciter le CADSO pour son initiative dont l’objectif s’inscrit dans le cadre du développement du cercle de Macina. Pour ma part, je vous assure que mon département mettra tout en œuvre, pour garantir l’accompagnement et l’appui de l’Etat à cette rencontre. Pour ce faire, une instruction sera donnée au gouverneur de la région de Ségou, pour assurer une meilleure coordination et les dispositions sécuritaires idoines à prendre.

Abdoulaye Idrissa Maïga »

 Dans sa parution du 19 avril 2016, Le Républicain s’inquiétait de la propension de l’Etat malien à privatiser la sécurité : « Forum pour les jeunes du Sahel occidental à Macina/ Quand l’Etat privatise la sécurité au lieu de jouer son rôle régalien ». A cette occasion Le Républicain rappelait un témoignage de Djiguiba Kéita dit PPR publié en janvier 2016, à travers un article intitulé « Insécurité : après TENENKOU, l’Etat va-t-il abandonner MACINA? ».

L’Etat s’est révélé en effet, incapable d’assurer la sécurité des 200 jeunes du Mali qui devaient se retrouver à Macina. Alors que tous les préparatifs étaient au point, du côté du CADSO (Collectif des associations de Développement du Sahel occidental), ce n’est qu’à 48 heures de l’évènement, que l’Etat avait abdiqué en informant les organisateurs, qu’il ne peut pas assurer leur sécurité.

Trois mois après, le même Etat devenait prêt, mais cette fois, à condition que le CADSO paie la somme de 4 482 400 FCFA, comme en atteste la lettre n° 2016-020 Grs-Cab-C du chef de l’exécutif régional de Ségou, le Gouverneur Georges Togo, au président du Collectif des associations de développement du Sahel occidental, avec comme objet : « tenue du forum des jeunes pour le Sahel » (voir fac simulé).

L’Etat se ressaisit

Le Républicain s’était interrogé sur les deux poids deux mesures, d’un « Etat qui a déboursé des centaines de millions pour le forum de Kidal, la rencontre de ceux qui ont pris les armes contre la République. Tout pour donner raison aux associations du nord, qui, récusant les autorités intérimaires, ont clamé : « sous IBK, pour se faire entendre, il faut prendre des armes ! ». Une attitude qu’on ne comprend pas dans un pays où l’Etat a un budget pour les forces de défense et de sécurité, où il y a une loi de programmation militaire, où le port des armes relève du domaine régalien de l’Etat. Demander à une association de prendre sa sécurité en charge ?

La sage décision de Abdoulaye Idrissa Maïga veut dire un ressaisissement pour ne pas encourager la création de milices. La sécurité est une prérogative régalienne de l’Etat. Et l’Etat du Mali doit s’assumer en sécurisant le forum de Macina qu’organise le Collectif des cercles de Kayes, Nioro, Macina, Diéma, Yélimané, Nara, Banamba, Niono, Macina et le district de Bamako. Plus tôt il le fera, mieux se porterait sa crédibilité. Le Gouverneur de Ségou Georges Togo vient de l’apprendre à ses dépens.

Daou

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct