Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sécurisation et gestion des frontières du Mali : Deux importants projets de 1 573 000 dollars-US chacun, mobilisés

La salle de conférence du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile a servi de cadre au lancement de deux projets de gestion des frontières de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). Ils sont financés par le Gouvernement du Japon par le biais de l’Ambassade du Japon au Mali et celui en Guinée. Le premier projet est intitulé « Renforcement de la sécurité et de la gestion des frontières au Mali » et le second, « Renforcement des capacités de gestion intégrée des frontières entre la Guinée et le Mali », ont chacun pour objectif de renforcer la sécurité des frontières au Mali.

 frontiere algerie nord mali kidal

Cette cérémonie de lancement était co-présidée par le Secrétaire Général du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, M. Aser Kamaté représentant son ministre et de l’Ambassadeur du Japon au Mali, S.E Daisuke Kuroki, en présence du Chef de mission OIM Mali Bakary Doumbia, du représentant du ministre de la Solidarité et l’Action Humanitaire et, de nombreux représentant des missions internationales.

Ces deux projets de gestion des frontières sont l’œuvre de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), ils sont financés par la Gouvernement du Japon par le biais de l’Ambassade du Japon  au Mali et celui en Guinée.

Le premier est national  et le second est bilatéral. Ils seront mis en œuvre à travers le partenariat entre le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, celui de l’Administration Territoriale et celui de la Solidarité et de l’Action Humanitaire.

L’objectif de ces projets est de renforcer la sécurité et la gestion des frontières au Mali, avec 7 561km  de frontières internationales. La gestion des frontières représentant un défi majeur pour le gouvernement du Mali, le département de gestion de l’immigration et des frontières (IBM)  de l’OIM-Mali contribue au renforcement des capacités de la police malienne ainsi qu’aux efforts de stabilisation et d’amélioration des conditions de sécurité de la population malienne.

En outre, ces projets viennent consolider les acquis obtenus grâce à d’autres initiatives régionales financées par le gouvernement japonais. Ils contribueront à l’amélioration de la gestion des frontières du Mali, avec la construction de trois postes à Diboli (frontière avec le Sénégal), Zégoua (frontière avec la Côte d’Ivoire) et Kourémalé (frontière avec la Guinée). Mais aussi  l’installation du système d’analyse des données et des informations migratoires (MIDAS), ainsi que plusieurs types de formation telle que la formation des formateurs IBM et MIDAS ou des formations des agents de police dans les différents domaines.

La mission de l’OIM au Mali par la voix de son Chef, Bakary Doumbia est convaincue du fait que ces projets  contribueront au développement du Mali dans le secteur sécuritaire, il a remercié le gouvernement du Japon pour ses appuis continuels au Mali, ainsi que le gouvernement du Mali pour ses partenariats amicaux.

A noter que le coût de ces projets est de 1 573 000 dollars US chacun pour une durée de 12 mois, dont le coup d’envoi a été donné le 30 et 31 mars 2017.

Par Jean Joseph Konaté (stagiaire)

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct