Scandale dans le football de Ségou : que vaut l’honneur d’un truand ?

Le Samedi 12 Janvier 2013, le fondateur de notre journal et ci-devant Secrétaire Général d’Office du Niger Sports a été convoqué par la Commission de Litiges et de Discipline de la Ligue de Football afin d’être écouté sur une plainte de son Président pour atteinte à son honneur. Ce dernier, Mamadou Sow, fait allusion à une interview sur Radio Sido où le Secrétaire Général d’Office du Niger Sports donne en détail les péripéties de l’affiliation du club de football qui n’est d’ailleurs que secret de polichinelle pour tous les ségoviens.siege femafoot football

Revenant sur ses propos à la radio, le Segal a fait enrichir la commission de révélations troublantes car le problème d’affiliation bloquée par Mamadou Sow et ses sbires, a été confirmé par le Président de la FEMAFOOT qui, ne sachant pas qu’il était sur écoute téléphonique auprès d’un des chargés de mission de l’Office du Niger, a été pressé par un certain Bocoum de la Présidence de la République (il parait qu’à l’époque, Novembre 2011, il n’avait peur que de cet homme) avant que Hamadoun Kolado Cissé ne lance l’aveu que tout le monde savait à Ségou : « C’est un de vos agents qui ne s’entend pas avec le Président de la Ligue de Ségou, c’est pourquoi ça été bloqué mais la semaine prochaine ce sera fait ! ». Vous avez bien lu ? C’est comme ça que notre football se gère avec les petits egos et les petits règlements de compte. Mais tout comme on ne peut cacher le soleil avec un seul doigt, la Ligue et son Président, Mamadou Sow n’ont pu stopper l’ascension irrésistible du club Office du Niger Sports, malgré les tentatives de triche et de traficotage(voir en PAGE 7 le scandale de la Ligue de Football de Ségou en 2012) comme ce dernier et son instance s’étaient accoutumés depuis le début de leur mandat en 2009. Il y eut d’abord en 2010 et années suivantes (3 ans successivement !) le repêchage, par des moyens indignes de la justice sportive, d’un certain nombre de clubs pour leur faire jouer les premiers rôles mais sans succès ! Il y eut ensuite en 2011 cette humiliation flagrante que la Commission de Recours de la FEMAFOOT présidée par Maitre Mamadou I. Konaté lui a porté en voulant empêcher le Balanzan AC et le Réveil Club de San de jouer la finale du Championnat Régional alors que leurs appels étaient pendants à la FEMAFOOT, se permettant même de faire des annonces à la presse pour décider du jour de « sa » finale et de « ses » clubs finalistes qui ne verront jamais le bout du gazon, pardon, du tunnel de cette finale. Il y eut la même année cette mascarade, à propos de l’élection du bureau du District de Football de Ségou. Ni son argent, ni ses équipements sportifs, encore moins le trafic d’influence ne lui ont permis de contrôler le District de Football de Ségou dont l’assemblée dument convoquée sera reportée au motif fallacieux que le mandat du District sortant est prorogé, tenez-vous bien, parce que le mandat des Ligues de Sikasso, Koulikoro et Bamako l’était ! Malhonnêteté ou Incompétence d’une instance qui, toute honte bue, après un appel auprès de la FEMAFOOT leur obligeait dans un délai d’un mois à renouveler le bureau du District de Ségou ? En tout cas, toute personnalité physique ou morale qui se respecte et qui tient indiscutablement à son honneur rendrait le tablier à force de perdre la face chaque fois que sa décision est interjetée en appel. Mais, c’est bien donc cet homme dont l’honneur est vendu au diable et son bureau, pataugeant dans une affaire de corruption et de deal raté, déposée sur la table de la Commission d’Ethique de la FEMAFOOT, qui osent parler d’atteinte à l’honneur, jusqu’à décider sur quelqu’un qu’ils n’atteignent pas à la jambe du point de vue promotion du football ségovien, de l’interdiction d’exercer le football. Les sages disent : Qui a bu, boira. Autrement, qui a trahi, trahira toujours. Dans notre cas, qui a truandé, truandera toujours, car l’honneur ne se décrète pas, il se mérite et Monsieur Mamadou Sow et sa Ligue moribonde sont décidés à instrumentaliser notre sport roi, rien que pour s’assurer des prébendes ! 2013 sera différent de 2009 !

La Rédaction