Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE 2017 : L’Office du Niger s’expose à Paris

Une forte délégation de l’Office du Niger dirigée par Mamadou M’Baré Coulibaly, PDG de l’Office séjourne à Paris et participe au Salon international de l’agriculture qui a ouvert ses portes le samedi 25 février 2017. Ce séjour permettra au PDG et son équipe de présenter sa structure au monde de l’agriculture.

campagne agricole paysan office niger champs

La zone Office du Niger correspond à la partie occidentale du Delta central nigérien. Le projet initial en 1929 comportait l’aménagement de 960 000 ha dont 510 000 ha pour la culture du coton et 450 000 ha pour le riz. Ainsi, pour la réalisation de ce vaste programme, l’Office du Niger fut créé le 5 janvier 1932 par l’administration coloniale et nationalisé le 19 Mai 1961.

En 2015/2016, 118 148,80ha sont aménagés et exploités à partir du barrage de Markala. Le domaine aménageable est très vaste et cette région représente un potentiel de développement important pour le pays.

La restructuration de l’Office du Niger en 1994 a recentré ses missions entre autres sur la gestion des eaux, la maintenance des aménagements, la maîtrise d’ouvrage déléguée pour les études et le contrôle des travaux, l’entretien des infrastructures primaires, la gérance des terres ainsi que le conseil rural et l’assistance aux exploitants des terres aménagées en approvisionnement en intrants et en matériels agricoles.

Le Contrat-Plan 2014/2018 pour lutter contre la pauvreté au Mali est signé le 12 février 2014 entre l’Etat, l’Office du Niger et les exploitants agricoles, a pour objectif global de contribuer à l’atteinte de la sécurité alimentaire et à la lutte contre la pauvreté au Mali par une croissance économique accrue. A termes, il vise l’aménagement de 65550 ha de nouvelles terres pour la production de riz et la réhabilitation de 25 599 ha d’aménagement existants.

Pour une superficie de 84 445 ha et une production de 533 671 t soit un rendement de 6 t/ha pendant la campagne 2011-2012, celle de 2015-2016 a atteint sur 118 148,80 ha une production de 708420,62t pour un rendement de 6,189 t à l’ha.

Les principales cultures maraîchères et de diversification telles que l’échalote, la tomate, l’ail, le gombo, le piment et la pomme de terre connaissent d’énormes avancements en matière de production et de rendements.

La production de l’ail en 2012 qui était de 3 033 t, atteint 3455,4 au cours de la campagne 2015-2016 ; le gombo quitte de 5 629 t à 15399,5 ; le piment 2 792 t à 1701,55 ; la pomme de terre atteint 33 969,50 t contre 7529 t en 2012-2013 ; la patate et le maïs atteignent respectivement 17943,50 t et 1080,50 en 2015-2016 contre 14 921 et 232 t en 2012-2013.

La production attendue en riz paddy est 914 979 tonnes ; les spéculations maraîchères pour les 10 964 ha attendent 325 952 tonnes. Pour les 3 525 ha de mais, la production est de 16 350 t et la pomme de terre attend 31 850 t pour les 910 ha.

Un ambitieux programme pour le futur

Le Schéma Directeur d’Aménagement de l’Office du Niger validé en conseil de Ministres en 2008 est une orientation politique du Gouvernement du Mali qui a retenu l’option pour l’horizon 2020 d’aménager 120.000 ha et porte aussi la superficie irriguée à 200.000 ha en manifestant sa volonté de promouvoir les exploitations agricoles familiales et les investisseurs privés.

Le Programme d’Aménagement Hydro Agricole (PAHA) de la Zone office du Niger est élaboré, son plan de mise en œuvre est en cours de préparation.

Divers projets en discussion

Au bénéfice de la visite de Son Excellence le président de la République du Mali en Chine en avril 2014 et de la déclaration de Dakar, le gouvernement du Mali a signé avec ses partenaires techniques et financiers plusieurs protocoles d’accord pour la mise en œuvre de projets d’aménagement à l’Office du Niger.

Les projets concernés sont le projet d’aménagement hydro agricole de 100 000 ha dans le système hydraulique du Méma, l’ouverture du 3e bief du Fala de Molodo et le dragage du 2e bief du Fala de Molodo dans la Zone Office du Niger (Projet du Méma) ; le projet d’aménagement hydro agricole de 100 000 ha dans le système hydraulique du Farimaké dans la Zone Office du Niger (Projet du Farimaké) ; le projet d’aménagement hydro agricole de 110 000 ha dans le système hydraulique du Kokéri, d’élargissement du Canal du Macina et de dragage du Fala de Boky Wèrè dans la Zone Office du Niger (Projet du Kokéri) ; le projet d’aménagement Hydro agricole de 10 000 ha dans le casier de Soumouni, dans la Zone Office du Niger (Projet de Soumouni) et celui des Nouveaux Villages Agricoles dans la Zone Office du Niger (NVA dans le casier de M’Béwani).

Les atouts et opportunités d’affaires en zone Office du Niger

Il s’agit de l’existence de l’interconnexion électrique pour favoriser l’implantation des unités de transformation ; la disponibilité des produits à transformer (tomate, riz, pomme de terre, échalote oignon…) ainsi que la Garantie juridique pour les terres. L’ON, c’est aussi l’affaire des promoteurs et investisseurs privés tels que le Complexe agro industriel du Groupe Keita (CAI attributaire d’un bail de 7400 ha, la Coopérative Modibo Kimbiri exploitant environ 342 ha et Mamou Camara, un Malien de la diaspora qui exploite 400 ha en riziculture

En perspectives, les responsables en charge du grenier de l’économie attendent entre autres faire de l’ON l’agropole de Ségou ; l’accroissement des productions végétales et animales ; le développement du partenariat public-privé et la réflexion sur un port aérien à Ségou.

Abou Kamara

 

Source: lesechos

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct