Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Rharous : Cinq soldats (bérets rouges) tombent…

Le mardi 8 avril dernier, la localité de Gourma-Rharous a été réveillée par une meute de terroristes qui ont attaqué le poste militaire, majoritairement constitué par des éléments du bataillon des parachutistes, communément appelés les bérets rouges.

commando-parachutiste-beret-rouge-soldat-militaire-armee-malienne

Le combat entre les terroristes lourdement armés et le détachement militaire a duré plusieurs heures. En fin de compte, les assaillants se sont retirés en emportant leurs morts, blessés et un lot de matériels. Du côté de l’armée, le bilan fait état de 5 morts et de nombreux blessés.

Le hic ? C’est que le détachement de Gourma-Rharous, compte tenu de certaines menaces, aurait demandé depuis des mois des renforts. En vain.

Primature :

Grosse déception d’un baron du régime

Avant la formation du nouveau gouvernement, beaucoup de noms de premier ministrable ont longtemps circulé dans les salons et autres couloirs du pouvoir. Dans le lot, un baron du régime avait la faveur des pronostics. Mais contre toute attente, le choix du président Ibrahim Boubacar Keita  s’est porté sur Abdoulaye Idrissa Maïga. IBK aurait finalement plié sous la charge de pressions émanant de son propre camp, le Rassemblement pour le Mali (RPM). Dès lors,  la déception a été grande dans l’entourage du chef de l’Etat, précisément chez notre baron qui caressait l’ambition d’occuper le fauteuil primatorial.

Hotel « Les Hirondelles » :

Encore Bébé Doc !

Selon notre confrère «Le sphinx», le fiston national alias Bébé Doc vient d’acquérir le  mythique hôtel « les hirondelles », implanté en plein centre de Bamako. Coût de l’opération : 4 milliards de nos francs. Cette information, quoique largement commenté dans l’opinion, ne semble pas surprendre les Maliens. En effet, le nom du fils du président de la République est régulièrement cité dans les affaires, notamment dans le foncier, l’immobilier et le transport. Ce, depuis l’accession de papa au pouvoir.

Conséquence ? Le fiston et certains membres de la famille ont largement contribué à saper l’image du président IBK, à travers leurs différentes activités dans le pays et en dehors. Malheureusement pour eux, dans un pays comme le Mali, il n’y a pas une grande place pour les gros secrets.

La Rédaction

Source: L’Aube

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct