Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Acquisition des tracteurs subventionnes : Les inquiétudes des cotonculteurs

Même s’ils reconnaissent les efforts du gouvernement pour l’amélioration de leurs conditions de travail, les paysans égrainent le chapelet de difficultés pour l’obtention des tracteurs, surtout après avoir déboursé la somme qui leur revenait de payer pour se procurer le sésame. L’information a été donnée, le jeudi 5 mai 2016 au Cicb, lors du forum d’information pour la relance de la culture du coton au Mali.

ibrahim boubacar keita ibk president malien remise dons aide tracteurs agricole

La Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton du Mali (C-Scpc) vient d’organiser un forum d’information pour la relance de la culture du coton. L’objectif de cette rencontre était d’informer tous les acteurs et producteurs à la base sur les nouvelles orientations prises au niveau de la filière.

En clair, il s’agissait, entre autres, d’informer et sensibiliser les producteurs sur les efforts déjà fournis dans le cadre de la culture du coton; de faire le bilan de la campagne agricole 2015/2016 (activité de la confédération et production agricole) et identifier les difficultés aux fins de faire des propositions idoines de solutions; de préparer la campagne agricole 2016/2017 et informer les producteurs sur les dispositions prises pour cette nouvelle campagne et enfin établir le dialogue direct entre les hautes autorités du pays et les producteurs de coton.

A l’ouverture des travaux, les cotonculteurs des différents secteurs de la C-Scpc ont tous exprimé leurs besoins notamment le retard accusé dans l’acquisition des tracteurs à quelque jours de l’hivernage. Pour le représentant de Sikasso et de Bougouni, Souleymane Sangaré, il reste encore beaucoup de tracteurs qui n’ont pas été livrés.

Selon lui, certains cotonculteurs ont vendu leur champ pour payer une avance, mais force est de reconnaitre qu’il n’y a toujours rien du côté du gouvernement. Abondant dans le même sens, Bakary Togola de Béléko (à ne pas confondre avec le président de l’Apcam) demande la fourniture du reste des tracteurs, si possible avant le 15 de ce mois, dans la mesure où l’hivernage s’annonce à grand pas. Qu’à cela ne tienne, ils reconnaissent les efforts du gouvernement, surtout pour la fixation du prix du coton à 250 F CFA.

Prenant la parole, le Président-directeur général de la Cmdt, Modibo Koné, dira qu’il s’agit, à travers cette rencontre, de faire le point sur l’état de la campagne en cours et tirer les leçons pour la prochaine campagne. Selon lui, le coton représente 25% du PIB de l’économie du Mali, soit 400 milliards de FCFA, d’où son importance à plus d’un titre. En outre, il se réjouit de la fixation du prix du kilogramme de coton à 250 FCFA qui, de son point de vue, est une première au Mali. Avant de terminer, il dira qu’il a noté les préoccupations avec une attention particulière, mais demande en retour l’unité et l’entente entre les cotonculteurs.

800 000 tonnes promises en fin de saison

Au nom de l’ensemble des cotonculteurs maliens, le Président de la C-Scpc et président de l’Apcam, Bakary Togola, a réitéré la détermination des camarades à produire 800 000 tonnes de coton graine en fin de saison agricole 2016/2017. «Pourquoi le Burkina peut faire 800 000 tonnes et on dit au Mali de ne pas évoquer ceci.Avec la détermination, associée à une bonne pluviométrie, nous pouvons même faire 1 million de tonnes si on le veut. Inch’ Allah le Mali sera au rendez-vous pour les 800 000 tonnes demandées en fin de saison», promet le M. Togola.

Seulement, il a soumis au gouvernement la doléance de la livraison du reste des tracteurs pour, dit-il, répondre à la forte demande des cotonculteurs aux fins d’augmenter sensiblement leur rendement. Sur ce point, il insiste beaucoup sur le moment de la livraison des tracteurs. Déjà, le représentant du ministre de la l’Agriculture, Chaka Fofana, a rendu un vibrant hommage aux braves cotonculteurs et à l’ensemble des acteurs de la filière.

Ibrahim M.GUEYE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct