Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

RESEAU JOKO NI MAYA : Appel pressant à mettre le Mali au-dessus de la mêlée

Ce samedi 29 juillet, la salle de conférence du plais de la culture a abrité une conférence débat sur la crise multiforme que traverse le Mali sous la présidence de Pr Abdoulaye Niang président de Joko Ni Maya. Placé sous le thème « Faso ka wele kan », ce débat a été organisé par le Réseau Joko Ni Maya en collaboration avec l’AJDS, le Mouvement Vert- Jaune-Rouge, et le Réveil citoyen.

communique presse logo

L’objectif de cette rencontre était de  permettre aux uns  et  aux autres de fournir des conseils pressants susceptibles  d’aider le Mali à se redresser parce qu’il traverse en ce moment, des crises difficiles, plus particulièrement la révision constitutionnelle qui freine sans cesse la cohésion sociale des Maliens.

Apres un rappel de Djéli lamine Sissoko des valeurs ancestrales du Mali reposant sur le dialogue au détriment des guéguerres, place est donnée aux différents groupements pour évoquer les préoccupations majeures et les , il faut tout mettre en œuvre pour « éviter une seconde journée des martyrs dans notre pays » après celle qu’a connu ce pays lors des évènements de 1991 et cela doit impérativement passer par  des pourparlers nationaux  avec pour but de trouver un accord commun à la  crise  créée à cause de la révision constitutionnelle.

S’en est  suivie l’intervention de Yakaré Baba Diakité, président du mouvement Vert-Jaune-Rouge qui dit vouloir dénoncer sans réserve  toutes les actions déstabilisant le Mali. Il a appelé tous un travail pour la stabilité et la sécurité de notre cher pays.

La présente de l’AJDS, Fatou Dissa, pour sa part, a souligné « la création d’une union sacrée pour amener la sécurité et la paix dans ce pays car le développement durable d’un pays passe obligatoirement par la paix et la sécurité de ses citoyens »,  conclut-elle.

Et pour finir Yeli mady konaté,  président du Réveil Citoyen  demandera à la jeunesse malienne de privilégier la voie du dialogue à  celle de la  guerre concernant le projet de la révision constitutionnelle qui les divise dans les grains et sur les réseaux sociaux.

A noter  que plusieurs autres mouvements de jeunes étaient conviés à cette conférence débats pour donner eux aussi leur point de vue concernant les différents points soulevés.

Cheickna Coulibaly     

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct