Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Rentée politique à Dioila: ruée de nouveaux adhérants

Une pierre, deux coups, voilà qui résume la rentrée politique de la Section du Rassemblement pour le Mali (RPM) de Dioïla qui s’est tenue, avant-hier dimanche, dans la salle de spectacle du Cercle. Si l’objectif premier était de faire une évaluation des forces et des faiblesses du parti aux sortir des dernières élections communales, des difficultés rencontrées et surtout de discuter sur les voies et moyens d’engranger d’autres victoires éclatantes dans la perspective des prochaines joutes électorales qui se profilent à l’horizon, la grande famille des Tisserands s’est vue agrandie par des adhésions massives et de qualité de plusieurs conseillers venus de plusieurs partis de la mouvance présidentielle et de l’opposition politique.

Bokari TRETA president parti politique rpm conference

La Section du Rassemblement pour le Mali (RPM) de Dioïla a tenu, dimanche dernier, dans la salle de spectacle du Cercle, sa rentrée politique sous la présidence de l’honorable Mamadou Diarrassouba, Secrétaire général de la section et non moins 1er Questeur de l’Assemblée nationale.
Cette rencontre, qui intervient après la tenue des élections communales, ayant vu le parti raflé tout sur son passage, a été l’occasion entre les membres de la Section et les militants de faire le bilan des résultats ; de discuter des forces et des faiblesses du parti dans le cercle ; mais surtout le renforcement des rangs du parti, la mobilisation et la cohésion du groupe pour bien amorcer les prochaines élections régionales et présidentielles à venir.
Du bilan présenté par le Secrétaire général de la section, l’on retiendra que le RPM tient la dragée haute parmi toutes les forces politiques présentes au niveau de la circonscription de Dioïla. Une primauté, un leadership politique incontesté depuis près de deux décennies qui viennent de se confirmer après les élections de proximité qui a vu le parti du Tisserand se tailler la part du lion. Et c’est un Secrétaire général fier et reconnaissant du travail abattu par ses militants, qui a présenté le bilan élogieux, obtenu par le parti aux termes de cette compétition électorale.
De la révélation faite par l’honorable Mamadou Diarrassouba, le RPM est sorti victorieux dans le cercle avec 136 conseillers dont 14 maires. A ces 136 conseillers communaux qui ont été élus sous la bannière du parti, 4 autres conseillers élus sur une liste indépendante ont regagné les rangs du RPM. Ce qui fait un nombre total de 140 conseillers pour le parti présidentiel.
A ce stade, le secrétaire général de la section a salué les militants pour les bons et loyaux services rendus au parti qui ont permis de parvenir à ces résultats très satisfaisants. Toutes choses qui confortent la victoire et la suprématie du parti dans le cercle de Dioïla.
Pour le député élu à l’Assemblée Nationale, ce succès est le signe de l’entente, de la cohésion et de l’unité des militants et des militants des 23 sous-sections qui ont su respecter les valeurs de vérité et de justice, mais également les principes du parti.
Tels n’étaient pas les seuls motifs de fierté de l’enfant de Massigui. Ce d’autant plus que, sa joie était également grande quand il annonçait l’élargissement de la grande famille du Tisserand par de nouvelles adhésions de masse en provenance de certains partis de la Majorité présidentielle et d’autres formations de l’opposition.
Ces nouveaux arrivants, non pas des moindres, constituent pour la plupart des conseillers communaux qui ont quitté librement et en toute indépendance leurs partis d’origine pour venir déposer leurs valises dans la grande famille du parti présidentiel.
Au nombre de ces adhérents de taille figurent: le maire sortant, Mamadou Konaté et ses 4 conseillers démissionnaires du Mouvement pour un destin commun (MODEC) ; le maire URD du village de Dolédougou, Gnito DEMBÉLÉ et 6 de ses conseillers ; 2 conseillers démissionnaires du Village de Dolédougou dont Mamouni SANGARÉ, plus connu pour ses assises politique dans sa localité.
Autres adhésions, autres personnages remarqués pour leur ancrage politique : Abdou COULIBALY, Alpha Nouhoum, Oumar TOGOLA, etc.
Les bonnes nouvelles ne venant pas seules, au moment où la Section célébrait ses arrivées, le secrétaire général, l’honorable Mamadou Diarrassouba, a annoncé dans la salle la démission de l’ex maire de Golodougou et ainsi que sa suite de leur parti et leur intention de regagner le RPM. En plus de ces cas avérés, d’autres adhésions non encore confirmées seraient attendues dans les jours à venir. Ces adhésions massives viennent renforcer davantage la position du parti dans le cercle de Dioïla où il jouit déjà d’une stabilité politique.
Et notre confrère du Pretoire ne s’est pas trompé dans son analyse dans sa récente parution ce d’autant plus qu’il nous est arrivé nous mêmes sur le terrain de constater, qu’à Dioïla, le parti présidentiel n’est pas loin d’un parti unique tant il dame le pion à toutes les autres formations politiques présentes dans le cercle.
En tout cas, de nouveaux adhérents, après avoir évoqué les raisons de leur choix pour le RPM, se sont engagés à travailler à fonds avec les membres de la Section afin de garantir au parti d’autres victoires encore plus éclatantes.
Voilà ce qui a mis du baume dans le cœur du premier responsable de la Section qui a promis à ton tour de travailler à intégrer ces derniers dans l’architecture des structures de base.
Mission donc accomplie pour la délégation du Bureau politique national du RPM, conduite par son président, Dr Bokari TRETA, qui s’est réjouie non seulement de la leçon de démocratie enseignée par la section de Dioïla sur fond d’un débat franc et transparent, mais surtout de constater l’entente, l’unité et la cohésion qui existe au sein de la Section.
Aussi, la délégation, comprenant, Djibril DICKO, Secrétaire aux finances ; Mme MAIGA Fanta KEITA, du bureau des femmes ; Abdoulaye COULIBALY, questeur du Haut conseil des collectivités ; Cheick Tidiane DOUCOURÉ, non moins DGA de la CMDT, a été enthousiasmée par la capacité de mobilisation de la Section de Dioïla qui fait figure d’exemple sur ce terrain ainsi que son bilan électoral présenté.
D’où le sens et la démarche du BPN, représenté au plus haut niveau, qui a tenu à marquer sa présence à cette rentrée politique et réaffirmer son soutien à la Section RPM de Dioïla, et d’encourager ses responsables, ses élus et ses militants pour ce qu’ils font pour l’ancrage et le rayonnement du parti dans leur circonscription électorale.
En tout cas, la délégation en qualité et en quantité partie de Bamako, s’est montrée très satisfaite de l’état et du niveau d’organisation, de représentation et de représentativité des militants et des élus qui sont venus assistés et animés cette conférence régionale.
Aussi, le chef de la délégation estime ne pas être surpris de cette démonstration de force de la Section. Ce qui, selon lui, est un gage à la fois de dynamisme et de la vivacité du parti dans la région de Koulikoro.

Envoyé spécial
Mohamed D. DIAWARA

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct