Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Remaniement ministériel : IBK renouvelle sa confiance en Poulo

Dès l’annonce de la démission du Premier ministre Modibo Kéïta, beaucoup de personnes croyaient qu’IBK remplacerait son ministre des Sports. En reconduisant Housseini Amion Guindo, le président de la République l’autorise, de facto, à poursuivre les réformes qu’il a initiées dans le domaine du sport malien, particulièrement le football.

housseini amion guindo codem poulo ministre sports

Cette confiance que le Président IBK a renouvelée en son ministre Poulo a été saluée par tous ceux qui veulent un lendemain meilleur pour notre sport roi : le football.

Depuis trois ans, le président de la Convergence pour la Démocratie au Mali (CODEM), Housseini Amion Guindo est le ministre des Sports. Sans grande surprise, il figure dans la nouvelle équipe dirigée par Abdoulaye Idrissa Maïga. Bénéficiant de la confiance et du soutien du Chef de l’Etat, le président de la quatrième force politique au Mali a posé des actes novateurs pour l’essor du sport en général.

Le Mali a trouvé sa place dans le domaine sportif grâce à son abnégation et son bon sens du travail bien fait. Conséquences : les résultats sont patents et énormes.

Grâce à son professionnalisme, les performances ont été multiples et variées. Ainsi, le football, malgré la crise qu’il traverse, a tenu le drapeau malien haut avec un titre de champion d’Afrique, de vice-champion du monde chez les cadets et une troisième place mondiale chez les juniors. Il vient devant le basket-ball, le karaté, le vovinam viet vo dao et le taekwondo. Des mérites sportifs félicités et récompensés à hauteur de souhait par le président de la République.

Ces bons résultats ont permis aux Maliens de consolider l’unité nationale et d’assurer le rayonnement du Mali sur la scène internationale.

Poulo, selon un observateur du sport, « a vraiment posé des actes que nous n’oublierons jamais. Il s’agit de l’adoption de l’arrêté interministériel N°2015-1423/MS-SG du 22 mai 2015 fixant les taux des primes allouées aux sportifs de haut niveau et à leur encadrement technique, la création du Mérite sportif, la construction du Centre national de médecine sportive dont l’opérationnalisation permettra de suivre la santé des sportifs de haut niveau et, par conséquent, d’améliorer leurs performances sportives ».

La mise en place d’un comité de normalisation (CONOR) est une action voulue et soutenue par le Président de la République.

Selon notre interlocuteur, « le Chef de l’Etat suit de très près ce dossier. Grand fan des Aigles du Mali, IBK lui-même tient à ce que le CONOR soit doté de moyens nécessaires pour réussir sa mission. Il a donné des instructions fermes au ministre des Sports et à celui des Finances pour cela. Il soutient à 100% le CONOR ».

Bréhima Traoré

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct