Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Religion : Imams prédicateurs à l’école de l’AMAI

En cette période de crise institutionnelle et sécurité due  à la présence des Islamiques dans le Nord-Mali, l’Association Mondiale pour l’Appel Islamique (AMAI) prête  main forte aux autorités de la Transition malienne, avec la formation, le week-end dernier, d’Imams et prédicateurs en vue d’améliorer davantage et d’harmoniser le contenu des Khoutoubas  et prêches dans les différentes Mosquées du Mali. L’objectif étant de contribuer à la promotion de l’Islam authentique au Mali.

Cette formation des Imams et prédicateurs qui a duré deux jours en vue de rehausser le niveau des imams et la qualité des prêches, vient à point nommé. Car la lourde tâche de porter assistance aux fidèles musulmans dans les mosquées, lors des cérémonies de baptêmes et mariages qui incombe aux imams et prêcheurs est en passe de perdre sa substance, suite au déficit d’encadrement des acteurs de la scène. C’est pourquoi d’ailleurs, Dr. Yacouba TRAORE, ministre des Affaires Religieuses et du Culte a  fait remarquer dans son allocution à la cérémonie d’ouverture que  «pour accomplir avec satisfaction toutes ces lourdes responsabilités, il est nécessaire qu’il soit muni d’un bagage intellectuel important et qu’il soit prêt à donner le bon exemple de frère musulman (…) Pour bien prêcher, il est indéniable qu’il faut être bien formé. Les séances de formation de ce genre permettent de rehausser le niveau des prêcheurs et d’améliorer le contenu des Khoutoubas des Imamans». Ce qui l’a amené à saluer cette initiative de l’Association Mondiale pour l’Appel Islamique.

Pour donc atteindre les objectifs de son Département en matière de prêche et d’enseignement, le ministre Yacouba TRAORE estime qu’il faut impérativement résoudre les questions liées à la gestion des medersas et des écoles coraniques ; l’amélioration du niveau des enseignants et des élèves de medersa; l’organisation au niveau national des cours de formation des Imams et des prêcheurs (hommes et femmes); la création d’une structure de formation des Imams et des prêcheurs ainsi que la création d’un Centre de Formation Professionnelle pour les élèves et les bacheliers des medersas.

Le Directeur de l’Association Mondiale pour l’Appel Islamique (AMAI), M. Nasre khalifa, s’est dit disponible pour la poursuite de ces activités de formation qui marquent la reprise des activités de l’AMAI au Mali après quelques années d’interruption. « Il y a deux ans que les activités de l’AMAI étaient arrêtées suite au printemps arabe. Mais, elles vont bientôt reprendre», a-t-il rappelé. Pour corroborer ses déclarations, M. Nasre a annoncé la tenue prochaine d’autres séances de formation dans les régions de Ségou et Sikasso sur l’initiation à l’informatique, toujours à l’intention des prédicateurs.

De l’avis des participants, cette formation qui vient ainsi de se tenir, leur a permis de maîtriser toutes les questions de compréhension liées aux percepts de l’Islam : «Nous aurons désormais une bonne conduite de prêche dans les moquées, sur la place publique, dans les cérémonies de mariage, de baptême et de décès ainsi que dans les médias. Nous prêcherons comme par le passé, la paix et la tolérance».

Il est utile de rappeler que plusieurs personnalités de la communauté musulmane du Mali ont honoré de leur présence la cérémonie d’ouverture dont le représentant du Haut Conseil Islamique du Mali et le Coordinateur de la séance de formation, Cheick Mohamed Macki BA, non moins Président de l’Union des Jeunes Musulmans du Mali (UJMMA).

Boubacar KANTE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct