Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Référendum du 9 juillet prochain: le consigne de vote de l’honorable Hadi Niangadou

L’opposition et la révision constitutionnelle, le référendum du 9 juillet prochain, le soutien de la CODEM à un éventuel second mandat et le différend qui l’oppose au ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et des affaires foncières étaient entre autres points à l’ordre du jour d’une conférence de presse animée, hier mercredi, à la Maison de la presse, par l’honorable Hadi Niangadou député élu en CII du district de Bamako et non moins deuxième vice-président de l’Assemblée nationale.

honorable Hadi Niangadou depute assemblee nationale promoteur directeur agence Banga immobiliere

Le conférencier était entouré, pour la circonstance, des responsables du bureau de sa section. Les militants et sympathisants du député étaient mobilisés en grand nombre.
Abordant l’actualité de la révision constitutionnelle, dont le processus enclenché il y a peu a abouti à l’adoption du texte de la révision par l’Assemblée nationale par 111 voix contre 35 voix, le samedi 3 juin à 2 h du matin. En sa qualité de membre de la commission des lois de l’Assemblée nationale, il a salué le sérieux qui a caractérisé le vote du texte de la nouvelle constitution. Il a aussi souligné qu’ils ont voté en faveur de l’adoption du texte parce qu’il conforte le retour de la paix et prend en compte les engagements pris par l’État dans l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger. Pour Hadi Niangadou, notre pays s’est engagé devant la communauté internationale, en signant le document issu des pourparlers d’Alger, d’entamer des réformes institutionnelles pour consolider les acquis de la paix et de la réconciliation nationale. Dès lors, l’élu de la nation soutient que l’Assemblée nationale, compte tenu de cet état de fait, n’avait pas d’autre option que d’aller en faveur de cette révision. En même temps, l’adoption du texte de la nouvelle constitution, pour lui, permettait à l’État de respecter ses engagements, à travers la création du Senat.
Au cours du processus d’adoption de ladite loi, le conférencier a expliqué que l’opposition a été ‘’positive’’. « L’opposition a été positive lors de cette révision. Ses responsables se sont illustrés en bons Maliens. Ils ont même fait des amendements à l’instar de la majorité présidentielle, dont certains ont été pris en compte », a-t-il expliqué. Toute chose qui dénote, selon lui, que ses responsables ne sont pas contre la révision et le référendum.
Pour ce qui est de leur appel à ne pas voter Oui au référendum du 9 juillet, l’honorable Niangadou pense que l’opposition est bien dans son rôle. Cependant, Hadi Niangadou a appelé à voter massivement en faveur du Oui le 9 juillet prochain. Pace qu’il s’agit de la paix et la stabilité de notre pays.
Faisant référence aux responsables de l’opposition, le conférencier a indiqué que les égos doivent être mis à côté dans cette affaire, car la survie de notre pays est engagée.
« Ceux qui pensent pouvoir gouverner, en cas d’échec du président IBK, si le Oui ne passe le 9 juillet, ils seront les premiers à fuir le pays. Après ce que nous avons assisté en 2012, nous pensons que le chao n’arrange plus personne. Nous avons intérêt à voter Oui pour la paix au nord et à travers tout le pays. Je vous invite massivement à voter pour le Oui, non pas pour IBK, mais pour la paix dans notre pays, la sécurité et l’unité nationale », a-t-il invité.
Le député élu en CII, qui est à sa deuxième mandature à l’Assemblée nationale, a également promis le soutien de son parti au président IBK en cas de second mandat pour ce dernier. À la question de savoir s’il n’était en train de faire un travail fractionnel en se prononçant ainsi au nom du parti, le député répond par la négative.
« Je suis secrétaire général d’une section, je suis ici présent avec les membres de mon bureau qui sont du parti. Tout ce beau monde aussi, c’est nos militants, donc ce que nous disons n’est un secret pour personne », a-t-il martelé.
Sur le dernier point de la rencontre, l’honorable Niangado a soutenu qu’avant d’être député à l’Assemblée nationale, il est un homme d’affaires qui excelle dans l’immobilier. Dans ce cadre, il a une Agence immobilière « Banga Immobilier » qui a des divergences avec le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et des affaires foncières autour d’un titre foncier à N’Tabacoro. Le député a souligné qu’il a acquis son titre sur des bases saines. Mieux, la justice a tranché cette affaire à notre faveur, malgré l’opposition du ministre, a-t-il souligné. Il a également mis au défi quiconque de prouver qu’il dispose d’un titre foncier dans la zone aéroportuaire contrairement à une allégation du ministre Bathily.

Par Sidi Dao

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct