Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Reçu à l’Elysée, Alassane Ouattara plaide pour une zone FCFA étendue à la CEDEAO

(Agence Ecofin) – Alors que la polémique bat son plein à propos de la pertinence du FCFA, le président Ouattara, reçu par Emmanuel Macron, loue la solidité de la monnaie commune et suggère d’étendre la zone CFA à la CEDEAO.

 alassane dramane ouattara president cote ivoire emmanuel macron chef etat france

« Notre zone monétaire est une zone solide.  C’est une zone où la couverture monétaire est de plus de 75%. Nous couvrons les ¾ de nos émissions monétaires et la Banque centrale à plus de 5 mois d’importation en devise. Ce qui veut dire que c’est une zone  solide. Il n’y a pas d’inquiétude. ». Selon M. Ouattara, l’objectif des chefs d’Etat de la zone CFA est désormais l’élargissement de cette zone monétaire à la CEDEAO.

En retour, le président français a estimé que le sujet devrait être abordé avec pragmatisme :   « Nous avons évoqué l’avenir de la zone franc (…) Nous avons décidé d’initier une réflexion commune et constructive (…) et d’ouvrir une nouvelle voie avec beaucoup de pragmatisme. » a-t-il déclaré.

Il est bien-sûr peu probable que le Nigéria, le Ghana, ou même le Maroc, adoptent une monnaie garantie par la France. Mais, au vu des projets franco-allemands d’instaurer une gouvernance économique commune de la zone euro, il n’est pas totalement exclu qu’une nouvelle monnaie garantie par Bruxelles trouve de chauds partisans sur les deux continents. Auquel cas, le débat politique risque d’être animé dans les prochaines années.

Par agenceecofin.com / 

vendredi, 01 septembre 2017 10:25

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct