Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Réadmission des migrants maliens en Europe et dans l’espace Schengen : Les Ministres Diop et Sylla dénoncent une campagne d’intoxication

Depuis une semaine une rumeur selon laquelle le pouvoir de Bamako a signé avec l’Union européenne un accord de réadmission des immigrés maliens a circulé comme une trainée de poudre. La goutte d’eau qui a débordé le vase a été le communiqué conjoint publié suite à la visite du Ministre néerlandais des affaires étrangères Bert Koenders. En effet l’information selon laquelle le Mali a signé un document avec l’UE qui autorise désormais le rapatriement au besoin par la force de Maliens en situation irrégulière a été entretenue par une certaine presse internationale. Toute chose qui a poussé le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale Abdoulaye Diop et son homologue des Maliens de l’extérieur Abdramane Sylla à éclairer la lanterne des medias pour couper court aux rumeurs qui risquent d’entrainer une vendetta alors que le pays peine à se remettre de la crise institutionnelle conséquence du putsch du 22 mars 2012. C’était lundi dernier à Koulouba

abdoulaye-diop-ministre-affaires-etrangeres-abdramane-sylla-malien-exterieur-diarra-raky-talla-fonction-publique-mountaga-tall-communication-porte-parole-gouvernement-assemblee-nationale

Les deux Ministres ne sont pas allés avec le dos de la gamelle pour dénoncer cette fausse information entretenue par certains dans le seul but de saboter le processus de normalisation en cours dans le pays. Selon eux les Maliens de la diaspora contribuent à hauteur de plus de 120 milliards de nos francs à l’économie nationale. Le souci du gouvernement a souligné le chef de la diplomatie malienne a toujours été d’assurer protection aux Maliens de l’extérieur comme de l’intérieur.

A, l’en croire l’objectif qui est recherché aujourd’hui est de faire en sorte que le Mali puisse retrouver sa place dans le concert des grandes nations. Pour Abdoulaye Diop toutes les démarches qu’entreprennent les autorités maliennes c’est de faire en sorte que la jeunesse malienne soit à l’abri des drames de l’émigration clandestine car les itinéraires empruntés par les clandestins à savoir le détroit de Gibraltar, l’ile de Lampedusa sont en passe de devenir un cimetière flottant pour cette jeunesse africaine à la recherche de la terre promise. Pour Diop il faut identifier la racine du mal pour pouvoir prescrire le remède approprié. Et, lui de poursuivre les yeux rouge de colère si les pays d’accueil décident de lutter contre l’immigration clandestine ils doivent néanmoins le faire dans le strict respect de la dignité humaine.

Certes a indiqué le Ministre l’UE est un partenaire stratégique sur le plan de l’aide au développement mais cela ne lui donne pas le droit de faire passer par voie de presse la signature d’un accord alors même qu’aucun accord de réadmission n’a été signé. La presse nationale qui apparemment n’était pas au parfum des événements a relayé l’information sans pour autant faire un recoupement a toutefois déploré le Ministre Diop. Il est revenu sur la visite du chef de la diplomatie des Pays Bas pour dire que la rencontre entre les deux pays s’inscrivait dans un cadre d’échange autour de cette question sensible.

Embouchant dans la même trompette le Ministre Sylla dira que les partenaires du Mali ne jouent pas parfois franc jeu la preuve une fois le Ministre Diop m’a mis la puce à l’oreille en faisant savoir que le Sénégal et le Niger ont signé un accord concernant l’immigration clandestine. En réponse je lui ai demandé d’appeler ses deux homologues ils ont tous démenti l’information.

En clair l’UE veut user de la politique de la division pour faire parapher un éventuel accord sur l’immigration a déploré le Docteur Sylla. Il n’a pas manqué d’évoquer les conditions difficiles de certains de nos compatriotes. Il dit avoir vu de ses propres yeux plus de 10 000 Maliens qui résident dans des camps d’internement en Italie qui sont à la recherche d’un hypothétique papier. A Paris les sans papiers maliens vivent dans des conditions qui frisent la dignité humaine a fait savoir le Ministre.

Pour prouver que le Mali fait tout pour préserver la dignité de ses compatriotes  le Ministre Sylla a souligné que le Mali est en pourparler avancé avec la confédération Helvétique pour que ceux qui désirent revenir puissent bénéficier de fonds pour pouvoir s’installer et mener des activités génératrices de revenu . Selon le Ministre des Maliens de l’extérieur le sommet de la Valette a travaillé à partir des documents techniques du Mali. Chose rare au cours d’une conférence de presse ils ont échangé avec les radios de la place en langue locale.

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct