Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Rapport du HCR : 139.000 réfugiés maliens dans les pays limitrophes

Le Haut-Commissariat des Réfugiés (HCR) était face à la presse ce jeudi 7 février 2019 à l’Hôtel Sheraton de Bamako. L’objectif de ce point de presse était de présenter lesdernières activitésmenées par le HCR en territoire malien. C’était en présence de lareprésentante du HCR au Mali, Mme Angela Djohousse et du Haut-Commissaire assistant chargé de la protection au HCR, M. Volker Türk.

Revenant d’une mission dans la région de Kayes où des réfugiés mauritaniens au Mali venaient de recevoir la nationalité malienne, le HCR, à travers son assistant chargé de la protection M. Volker Türk,  a d’abord remercié  l’Etat malien pour le bon traitement des réfugiés étrangers sur son sol. En effet, selon M. Türk, l’Etat du Mali, en collaboration avec le HCR, vient d’attribuer, à Kayes, la nationalité malienne à près de 1500 réfugiés mauritaniens vivant au Mali depuis 30 ans pour une prévision de 3000 personnes. « J’étais très heureux d’avoir assisté, en compagnie du ministre de  la justice et du gouverneur de Kayes, à la remise des certificats de nationalité  aux réfugiés mauritaniens » a déclaré M. Volker Türk.

 A ses dires, le Mali vient de prouver, à travers cette nationalisation des refugiés étrangers, toute son hospitalité et son attachement à « l’intégration locale des refugiés ».Toute chose qui a impressionné le Haut-Commissaire assistant chargé de la protection au HCR : « Je suis vraiment très touché par le sentiment d’accueil et la résilience de la population  malienne face aux défis  sécuritaires » a déclaré M.Türk 

Répondant à la question  d’un de nos confrères sur la portée significative  de cette nationalisation, M. Volker Türk dira que c’est pour résoudre la question de l’apatridie et donner une identité juridique aux réfugiés à travers l’acte de naissance et du certificat de nationalité. « La nationalisation permet à une population de se sentir à la maison et de rester stable » a-t-il indiqué.

En ce qui concerne les refugies maliens, le HCR  fait état, à ce jour, de plusieurs déplacésen extérieur et à l’intérieur du pays.  S’agissant d’abord  de  l’extérieur, le HCR dénombre en effet 139.000maliens réfugiés dans les pays limitrophes, à savoir le Burkina Faso, la Mauritanie et le Niger. Quant aux déplacés internes, c’est-à-dire, ceux ayant pris refuges dans d’autres localités du Mali, ils se chiffrent, selon la représentante du HCR au Mali, Mme Angela Djohousseà 109.000 personnes dont 10.000 venues de KORO. A l’en croire, l’insécurité au nords’y ajoutant, les conflits intercommunautaires dans le centre, ont beaucoup augmenté le taux de réfugiés et de déplacés maliens ces dernières années.

A signaler que le Haut-Commissariat des Refugies HCR est une organisation qui a pour mandat spécifique de conduire et de coordonner l’action internationale pour la protection des réfugiés à travers le monde et de rechercher des solutions durables à leur situation de déplacement. Et à ce sujet, notre pays a été cité comme un exemple par le Haut-commissaire assistant chargé de la protection au HCR.

Boubacar Kanouté.  

Figaro mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct