Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Protocole d’accord entre le Club Sénégal émergent et le parlement africain de la société civile

Le Club Sénégal émergent et le Parlement africain de la société civile ont signé, ce mercredi, un protocole d’accord cadre visant à développer une à long terme sur la base des principes de confidentialité dans les échanges. Les deux structures promettent d’organiser au courant de cette année d’un colloque africain sur la société civile et l’émergence.

Il s’agit pour les présidents Youssoupha Diallo et Dro Kesse Jean Claude de mettre à contribution la responsabilité de chacun dans le cadre de projets, la participation volontaire aux projets, la recherche de l’avantage mutuel, la visibilité de la collaboration. Les deux parties ont retenu le principe d’organiser un colloque africain sur la société civile et l’émergence au courant de cette année.

Les dirigeants du Parlement africain de la société étaient venus pour l’observation du processus électoral. Après cela, ils ont sollicité une rencontre avec le bureau du Club Sénégal émergent pour des discussions qui les a reçus. Et, ils disent être impressionnés par l’existence d’un tel club parce que dans la société civile souvent quand les gens s’organisent c’est souvent pour les droits humains, pour essayer de lutter à un niveau localisé contre la pauvreté. «Mais avoir une structure de cette nature composée d’experts de la haute administration publique, du secteur privé et de la société civile, qui se positionne par rapport aux problématiques de développement de notre pays, c’est assez rare de le trouver en Afrique», a relevé le président Youssoupha Diallo.

Sur leur proposition, les deux parties ont retenu le principe d’organisation, au courant de cette année d’un colloque africain sur la société civile et l’émergence. Et, M. Diallo pense que reflète particulièrement le contenu, le sens et la portée des discussions qu’ils ont eu à observer parce que, selon lui, le développement ce n’est pas uniquement nos états au sens exclusif de l’administration. «Le Sénégal comme champion économique, on en parle que depuis le lancement du Plan Sénégal émergent», a insisté M. Diallo sur cette dimension.

Cela, suite à un constat fait par Dro Kessé Jean Cluade qui trouve que notre pays a bien changé dans le bon sens. Le président du PASC a eu échos du Club Sénégal émergent en dehors du pays de la «Téranga». Cependant, le Pasc composé de plusieurs nationalités africaines, notamment marocaine, ivoirienne, togolaise, congolaise, algérienne, et relation étroite avec toutes les structures d’intégration, l’Union africaine, l’Uemoa, a le soin de tenir ce colloque dans l’un des pays pour discuter sur la problématique de l’émergence, mais surtout exprimer les demandes des citoyens.

Pour montrer pourquoi le Président Macky Sall a été si bien réélu,  M. Diallo est parti de deux paradigmes dont celui de la démocratie qui est con- substantiel à notre pays et de l’émergence. Il a souligné que le développement ce fait à partir de trois axes fondamentaux que sont l’administration publique, le secteur privé mais surtout la société civile qui un autre point de vue en phase avec celui du citoyen africain lamda. Ce dernier, poursuit-il, a besoin d’être écouté pour une bonne évaluation de nos politiques de développement et surtout de nos politiques d’émergence.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct