Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Promotion des recherches scientifiques et technologiques : Un fonds compétitif pour inciter les chercheurs

Pour consolider le rapport du Forum national sur l’éducation (2008) et le Document de politique nationale d’enseignement supérieur et de recherche scientifique (2009), le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique vient de lancer un Fonds Compétitif pour la Recherche et l’Innovation Technologique (FCRIT). Ce fonds est destiné à financer, sur une base compétitive, les activités de recherche répondant aux besoins prioritaires de développement du pays.

assetou foune samake ministre enseignement superieur recherche scientifique

Il s’agit bien entendu des actions prévues dans le cadre des projets sélectionnés : la vulgarisation et la valorisation des résultats de recherche ; le développement de projets appuyés par des partenariats entre les Universités, les Grandes écoles, les institutions de recherche et le secteur productif; les activités de renforcement des capacités de la recherche ; les travaux des inventeurs isolés et enfin toutes innovations technologiques répondant aux besoins du pays.
La cérémonie du lancement de ce Fonds compétitif pour la recherche et l’innovation technologique (FCRIT) s’est déroulée le samedi 08 avril 2017 au sein du Centre national de la lutte contre la maladie (CNAM). Elle était placée sous la présidence de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr. Assétou Founè Samaké et en présence du Directeur général du CNAM, Pr. Samba Sow, du Directeur général du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST), Pr. Abdoulaye Daou et du maire de la Commune IV, Moussa Bakayoko. Les Recteurs des Universités, les Directeurs des Grandes écoles, les Doyens des Facultés, des enseignants chercheurs ont également pris part à ce grand événement.
À la suite des mots de bienvenu du maire de la CIV, Moussa Bakayoko, le Directeur général du CNAM, Pr. Samba Sow, a salué à sa juste valeur la mise à la disposition des chercheurs de notre pays un Fonds compétitif pour la recherche, et l’innovation technologique (FCRIT). À ses dires, cela incitera à motiver et encourager les chercheurs. Quant à la tenue de ce lancement au sein du CNAM, le Pr. Sow a indiqué que cela dénote la valeur et la considération que Mme la ministre accorde aux chercheurs. À l’entendre, ce Fonds concerne tous les domaines de la recherche scientifique et il a exhorté les chercheurs pour l’obtention des résultats qui serviront notre à pays d’émerger.
Quant au Directeur général du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST), Pr. Abdoulaye Daou, il a révélé que son département, qui a été créé en 2004 pour répondre aux besoins prioritaires de la recherche du développement de notre pays, est peu connu par le grand public. Ce fait, selon lui, est du à la faute de l’environnement institutionnel et juridique favorable notamment, à l’inadéquation avec les textes qui lui sont confiés, au manque de ressources humaines de qualité et de ressources financières. Toutefois, il a estimé que le lancement du FCRIT sera une panacée pour combler certaines lacunes du CNRST. «Le FCRIT doit être un motif de fierté et de réconfort pour tout le peuple malien pour assurer ses priorités de recherches scientifiques», a-t-il déclaré.
Prenant la parole, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr. Assétou Founè Samaké, a dit que le FCRIT est né de la volonté du Gouvernement en 2011 de booster la science, la technologie et l’innovation au Mali. Selon elle, le FCRIT devrait contribuer à asseoir une véritable culture de la promotion de la Recherche et de l’innovation dans notre pays. « Il pourrait en outre inciter le secteur privé à investir dans la recherche nationale», a-t-elle espéré. « Ce fonds, a-t-elle ajouté, nous l’avons voulu compétitif, à travers des appels à projets, pour créer une saine émulation entre les enseignants, les chercheurs, les inventeurs d’une part, et d’autre part, pour retenir les projets de recherche les plus pertinents et les plus prometteurs pour le développement de notre pays ». À l’en croire, de nos jours, la science et la technologie profitent surtout aux multinationales et aux pays riches, et ce sont ces pays qui ont le leadership mondial et la primauté sur les marchés.
Pour la ministre, le Mali possède un potentiel important dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, ainsi que des industries, tel que le secteur minier.  Pour elle, ces éléments cités contribuent pour plus de 80% au PIB du pays. Alors, a-t-elle dit, pour accroître les productivités, améliorer les revenus et l’économie, notre pays doit disposer d’institutions nationales qui investissent dans le domaine de la recherche et de l’innovation.
Avant d’estimer que la stratégie souligne l’importance de la science, de la technologie et de l’innovation dans la résolution des contraintes liées aux secteurs vitaux dont l’agriculture, la santé, les mines, la sécurité, l’eau, l’énergie et l’environnement. À cet effet, il faut développer la recherche scientifique et la technologie en vue de trouver des solutions durables.
Retenons que le FCRIT est alimenté par une subvention budgétaire fixée à 0,2% des recettes fiscales. De même, il comporte en outre, la contribution des partenaires techniques et financiers, la redevance sur les contrats de vente des résultats de recherche et sur les contrats de licence des brevets issus des interventions financées
par le Fonds, puis les dons et les legs.
Le FCRIT comprend trois (3) principaux organes qui sont: le Comité de pilotage, le Secrétaire technique, et la Commission scientifique. La liste nominative des membres du Comité de pilotage a été fixée par l’arrêté n°2013-2577/MESRS-SG du 19 juin 2013. Rattaché au CNRST, le Secrétaire technique est l’organe exécutif du Fonds. Le siège, en phase d’équipements avancés, sera fonctionnel dans les jours, voire les semaines à venir.
Seydou Karamoko KONE
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct