Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Projet de reconstruction et de relance économique (PRRE) : le bilan à mi-parcours salué

L’analyse critique des interventions à mi-parcours du Projet de reconstruction et de relance économique (PRRE), qui faut-il le rappeler, est un mécanisme conçu par le Gouvernement avec l’appui de la Banque mondiale pour la reconstruction des régions du nord et des communautés du sud touchées par la crise multidimensionnelle, institutionnelle, sécuritaire et politique qu’a connue notre pays en 2012. L’ouverture de l’atelier qui a été consacré sur cette analyse critique a eu lieu le mardi 9 mai 2017, dans un hôtel de la place, sous la présence du conseiller technique au Ministère de l’Economie et des finances, Zakaria Koné; du Coordinateur du PRRE, Oumar Camara et une cinquantaine de participants.

 boubou cisse ministre economie finances discours
Le Gouvernement attache un intérêt particulier à la réalisation efficiente et efficace des composantes du Projet de reconstruction et de relance économique (PRRE), à savoir la réhabilitation des infrastructures publiques de base; l’appui aux investissements productifs; l’engagement communautaire et la gouvernance locale, la gestion, le suivi et l’évaluation du projet. Ce rôle, extrêmement important et délicat dévolu au PRRE, requiert de la part de toutes les parties prenantes: gouvernement, partenaires techniques et financiers, bénéficiaires, collectivités, une attention soutenue et un accompagnement rapproché pour en assurer la bonne fonctionnalité aux fins d’atteindre les objectifs fixés.
D’entrée de jeu, le représentant du ministre de l’Economie et des finances, Zakaria Koné, a donné l’assurance à la Banque mondiale que le Gouvernement du Mali, à travers le Comité d’orientation et de pilotage, s’est engagé dans cette dynamique de veille pour l’atteinte des objectifs du projet en vue d’assurer l’accès des populations des zones touchées par la crise aux services ; favoriser la relance de leur activités productrices ; réunir les conditions pour le retour des déplacés et des réfugiés et améliorer la gouvernance locale. Selon lui, de l’installation de l’Unité de coordination du projet en octobre 2014 à cette date, des résultats tangibles ont été enregistrés malgré un contexte sécuritaire très difficile. «Cela grâce aux sacrifices consentis par l’Unité de coordination du projet et les maîtres d’ouvrage délégués », a-t-il dit. Face à ces acquis, il a félicité l’ensemble des parties prenantes à la mise en œuvre du projet pour réduire l’extrême pauvreté et de promouvoir la prospérité partagée.
Pour le Coordinateur, Oumar Camara, qui s’est attelé à souligner qu’avec ce satisfecit, des difficultés  persistent donc nécessitent des réponses appropriées selon leur nature et leur ampleur pour maintenir le projet en capacité de relever les défis en vue de l’atteinte de ses objectifs. Il a ainsi cité entres autres, les défis sécuritaires; la nécessité de mobiliser les ressources du projet avant sa date de clôture prévue le 1er décembre 2018; la lenteur dans le processus de passation des marchés et de réception de réalisations terminées, de certains MOD-Agences. Par ailleurs, le Coordinateur Camara a indiqué que l’engouement suscité par l’évènement du PRRE sur l’échiquier du développement, comme en atteste à suffisance la forte demande des microprojets productifs et socio collectifs, interpelle les parties prenantes à être proactives, pragmatiques tout en apportant les réponses correctives aux insuffisances constatées dans la mise en œuvre du projet en dépit du contexte sécuritaire très critique.
Seydou Karamoko KONE
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct