Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Projet d’appui à la stabilisation et à la paix : Une enveloppe de 6 milliards pour 2017-2018

Pour le retour de la paix et de la cohésion sociale dans notre pays, la Coopération allemande, à travers la GIZ, entend investir environ 6 milliards de francs CFA dans le cadre de son Projet d’appui à la stabilisation et à la paix (PASP). La cérémonie du lancement officiel dudit projet a eu lieu le lundi 13 mars au Grand Hôtel de Bamako.

Le projet d’appui à la stabilisation et à la paix (PASP) dont le lancement officiel a eu lieu le lundi dernier au Grand Hôtel de Bamako a une enveloppe financière de 6 milliards de francs CFA entièrement financée par la Coopération allemande, à travers la GIZ.

mohamed-el-moctar-ministre-reconciliation-nationale-abdoul-aziz-tall-ministre-charge-plan-senegalai

Le Ministre de la Réconciliation nationale, Mohamed El Moctar et le Directeur résident de la Coopération allemande GIZ, Jourgen CKOCH, ont procédé à la signature officielle du contrat d’exécution du projet. Ce fut en présence de l’Ambassadeur allemand au Mali, Dietriche Beker et du Président de la Commission vérité justice et réconciliation nationale, Ousmane Oumarou Sidibé.

Selon  Jourgen CKOCH, les microprojets  réalisés par le PASP rentrent dans le cadre des dividendes de la paix. «Ces projets seront réalisés dans toutes les Régions du Mali», a-t-il précisé.  A ses dires, ces activités au niveau des villages témoignent du soutien qu’apporte la GIZ aux efforts du Gouvernement malien dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale.

Le PASP, en plus de la réalisation du terrain de Basketball à Bourem, dans la Région de Gao, a transcrit aussi l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale dans 12 langues locales.  Il a également formulé 20 questions-réponses sur l’Accord de paix pour faciliter sa compréhension.

Pour la mise en œuvre de l’Accord de paix, l’Ambassadeur Dietriche Beker  se dit optimiste par rapport, notamment, à l’installation prochaine des autorités intérimaires à Tombouctou et Taoudéni.  «Pour lui, il y a eu des avancées notoires  dans le processus de paix.  Le Mali doit avancer dans la réconciliation nationale dans tout le pays et sur tous les plans», a-t-il proposé.

Pour sa part, le Ministre de la Réconciliation nationale s’est félicité de l’accompagnement de l’Allemagne pour la construction de la paix dans notre pays. Le PASP vient pour consolider les acquis en matière de réconciliation nationale.

«Ce nouveau projet s’exécutera sur l’ensemble du territoire national avec une attention particulièrement accordée aux Régions du Nord sur la mise en œuvre des microprojets de résilience en faveur des couches sociales les plus vulnérables que sont les femmes et les jeunes», a souligné le Ministre de Réconciliation nationale estimant que Le processus de réconciliation nationale doit se faire au quotidien.

Pour Mohamed El Moctar, la promotion du dialogue social au sein et entre les communautés demeure aussi un axe important de la stratégie du projet. Et de rassurer de la poursuite des efforts pour mobiliser les acteurs au niveau des zones de prédiction des conflits afin de les prévenir en temps réel et les gérer efficacement.

Amara BATHILY

 

Source: L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct