Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

PROCESSUS ELECTORAL : La Maison de la presse et la Minusma outillent les professionnels de média

La Maison de la presse a servi de cadre, le mardi 3 juin, à un atelier de formation des journalistes pour leur meilleure implication dans le processus électoral. C’était sous l’égide du secrétaire général du ministère de l’Economie numérique et de la Communication, Dr Cheick Oumar Maïga.

Durant cinq jours, les participants plancheront sur les modules suivants : rôles et responsabilités des organes chargés du processus électoral, la loi électorale du Mali, la charte des partis politiques, les différents modes de scrutin au Mali, prévention des conflits liés à la période électorale : éthique et déontologie comme meilleur moyen, la presse en ligne face à la couverture électorale : quelle complémentarité avec les autres médias, couverture de la campagne électorale : enjeux et défis pour le journaliste.

Pour le vice-président de la Maison de la presse, Daouda Mariko, l’enjeu des élections avec une presse plurielle et diversifiée et le rôle des médias dans le processus électoral sont des éléments déterminants qui font que les professionnels doivent faire face à leur devoir. Ces exigences sont essentielles pour nous tous dans le cadre des élections à venir qui se tiennent dans notre pays dans un contexte de crise, a-t-il déclaré.

De son côté le représentant de la Minusma, Martin Nandon pense que les médias jouent un rôle spécifique en facilitant la pleine participation de tous aux élections, non seulement en analysant les performances du gouvernement, mais aussi de bien d’autres façons, notamment en éduquant les électeurs sur la manière d’exercer leur droit démocratique. Aussi, explique-t-il, les médias peuvent non seulement fournir aux partis politiques un moyen de communiquer leur message à l’électorat, mais également évaluer l’équité du processus électoral.

Pour le secrétaire général du ministère de l’Economie numérique et de la communication, Dr Cheick Oumar Maïga, il s’agit de faire en sorte que les hommes de médias œuvrent pour un traitement efficace de l’information qui assure la quiétude et la préservation de l’intégrité du territoire. Avant de déclarer ouvert l’atelier, Dr Maïga a invité les professionnels de médias à l’impartialité, l’exactitude, la rigueur et l’objectivité.

Abdrahamane Sissoko

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct