Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Présidentielle de 2018: Soumaïla Cissé investi candidat de l’URD

Le président de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), Soumaïla Cissé, a été investi candidat de son parti à l’élection présidentielle de juillet prochain. C’était ce samedi soir, au stade de 26 mars de Bamako. En présence plusieurs partis politiques et des mouvements de la société civile.

 «Je veux être votre espoir», a lancé, en bambara, Soumaïla Cissé aux centaines de milliers de militants amassés dans les gradins et sur la pelouse du plus grand stade du Mali. Dans cette enceinte, ce message du Chef de file de l’opposition a réchauffé les cœurs, surtout que pendant, au moins cinq minutes, Ras Bath ne s’était pas fait prier pour peindre un tableau sombre de la gouvernance IBK qui se résume selon lui à «sept tours de la Kaaba».

Au stade du 26 mars, où toutes les voies d’accès étaient obstruées sur trois kilomètres au moins, rien n’était laissé au hasard. Même les bouteilles d’eau distribuées, ici, étaient à l’effigie de l’homme du jour. Les plus à plaindre étaient les forces de sécurité qui très peu nombreuses ont eu tout le mal à contenir la foule à certains endroits. C’est par la Fatiha que la cérémonie d’investiture commence. Puis, en Bambara et en Français, le candidat investi livrera son message. Un message d’espoir mais de mise aussi en garde contre la fraude électorale.

«La victoire est certaine personne ne peut en douter» assure un Soumaïla Cissé ému qui visiblement ne s’attendait à être accueilli par une foule aussi nombreuse. « Il n’y aura pas de fraude», indique le candidat. « Il n’y aura pas de fraude parce que nous n’accepterons pas qu’il y ait des fraudes comme en 2013», insiste-t-il, dans un tonnerre d’applaudissements.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct