Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Présidentielle 2018 : Rejet « unanime » des résultats des régions du nord et du centre

Trois candidats à la présidentielle sur les 24 ont déposé le  week-end des recours devant la Cour Constitutionnelle. Ces contestations portent entre-autres sur le recompte des bulletins nuls et la partialité de la majorité des sages. La Cour a donc jusqu’au demain mercredi pour vider toutes les réclamations et déclarer les résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle.

Les candidats demandent l’annulation des résultats de certains bureaux de vote des régions du Nord et du Centre du pays. Selon eux, de nombreuses irrégularités telles le bourrage des urnes ont été constatées dans les bureaux concernés.

Le recours du candidat Aliou Boubacar Diallo porte selon son mandataire sur le recompte des bulletins nuls et l’annulation des voies de certains bureaux où la fraude a été flagrante, estime-t-il.

De son côté Tiébilé Dramé, directeur de campagne du candidat Soumaila Cissé, affirme qu’une vingtaine de recours portant sur l’annulation des résultats de plusieurs bureaux de vote des régions du Nord et du Centre et la récusation de six sages de la Cour constitutionnelle ont été déposés. Le directoire de campagne du chef de file de l’opposition reproche à la Présidente de la Cour et à cinq autres sages d’être partial.

Ce dernier recours du candidat de l’opposition a, selon des juristes, peu de chance d’empêcher à cette juridiction de délibérer. Ils estiment que cette requête de récusation de la majorité des juges de la Cour constitutionnelle est irrecevable car les 9 sages ne peuvent être récusés.

Le candidat Cheikh Modibo Diarra a lui aussi déposé devant la Cour constitutionnelle ce samedi une requête en contestation des résultats du scrutin du 29 juillet 2018 proclamés le 02 août dernier. Au regard des constats d’irrégularités, la coalition CMD 2018 exige en ces termes que « force revienne à la loi ».

En attendant la suite des recours déposés, la Cour constitutionnelle a annoncé dans un communiqué que les résultats définitifs seront proclamés mercredi 08 août prochain.

Selon des juristes, toutes les contestations et les recours des candidats liés au contentieux électoral sont recevables devant la Cour constitutionnelle sauf la récusation des sages de ladite juridiction. Selon eux, la demande de récusation des sages de la Cour constitutionnelle n’est prévue par aucun texte au Mali.

Avec ST

Source: L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct