Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Présidentielle 2018: Le soutien à un candidat externe se maintient à l’ADEMA/PASJ

C’est le moins qu’on puisse dire. Car, dans son dernier communiqué, datant du samedi 22 juillet 2017, suite à l’importante réunion sur le Rapport de la Commission de reconstitution de la «Grande famille » ADEMA/PASJ, le Comité Exécutif de la Ruche a ouvert la brèche du soutien d’une éventuelle candidature externe du parti à la présidentielle de 2018.

tiemoko sangare adema pasj

Rien n’est encore précis concernant la décision de désigner un candidat au sein du parti de l’Abeille solitaire à la course pour Koulouba en 2018. Les partisans du soutien à un autre candidat qui ne serait pas du parti ne sont pas déflatés et le camp adverse aussi reste reconnu légitime. Le Comité Exécutif de ladite formation politique a, pour l’instant, préféré maintenir les deux options.
En effet, l’on doit se référer à la déclaration politique du Comité Exécutif de l’Adema-Pasj faite le samedi dernier. Une déclaration faite juste après la réunion de ce samedi dirigée par le Président du parti, le Professeur Tiémoko Sangaré. Au cours de ladite importante réunion, le Comité Exécutif a procédé à une analyse approfondie du Rapport de la Commission présidée par Moustapha Dicko relatif à la reconstitution de la Grande famille Adema-PASJ, à la création d’un pôle de gauche et au positionnement du parti, en vue des élections générales de 2018.
A l’issue des débats, le Comité Exécutif du Pasj a conclu  sur la nécessité d’inscrire ses actions dans le cadre d’une coalition forte de Partis fondée sur une Nouvelle Offre politique, condition indispensable à toute victoire en 2018. N’est-ce pas que tout est limpide ici comme de l’eau de roche ! « A cette fin, le Comité Exécutif élaborera, dans les meilleurs délais, un projet de plateforme politique assortie d’un programme », précise ladite déclaration politique.
En outre, comme pour signifier que l’on ne peut plus être clair à propos de la décision de soutenir une possible candidature hors du parti à la présidentielle de 2018, le Bureau National de l’Adema a déclaré: «Cette plateforme servira de base de négociations autour des conditions de soutien à un candidat Rassembleur et consensuel issu des rangs du Parti ; le cas échéant, à un candidat issu de la coalition d’un ensemble de partis politiques ». Nul n’a besoin de retenir que c’est un secret de polichinelle le manque de ce candidat Rassembleur et consensuel au sein de la Ruche.
Déjà, on fait sciemment d’ignorer les textes du parti sur le processus d’investiture du candidat du parti. Et cette violation ?

« Le Comité Exécutif, en application de la recommandation issue de la 15e Conférence nationale, tenue à Bamako, le 25 mars 2017, d’enclencher dans les meilleurs délais le processus de désignation de son candidat à l’élection présidentielle de 2018, prendra les dispositions en vue d’assurer la participation du parti à ladite élection », lit-on dans la déclaration très ambigüe.
Par ailleurs, le Comité Exécutif du parti de l’Abeille a pris, à la suite de cette rencontre, d’importantes décisions concourant à la cohésion du parti, à la réaffirmation de son identité et de son leadership sur l’échiquier politique national et à son engagement à bâtir un Mali un et indivisible, démocratique, laïc et social.

Oumar Diakité

 

Source: LE COMBAT

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct